Panne de Parent : un secteur accessible qu’en hélicoptère

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Panne de Parent : un secteur accessible qu’en hélicoptère
Une photo qui représente le secteur où les travaux ont été effectués (Photo : Courtoisie Hydro-Québec )

Hydro-Québec a réagi, à la panne qui a affecté le secteur Parent de Ville de La Tuque pendant 19 heures, mercredi, de même qu’à l’article publié par L’Écho de La Tuque en soirée, où le conseiller municipal, Eric Chagnon, dénonçait la longueur de cette interruption.

Élisabeth Gladu, porte-parole d’Hydro-Québec, souligne que tout au long de cette interruption de courant, Hydro-Québec a été en contact avec le directeur général de la Ville de La Tuque et coordonnateur des mesures d’urgence, Marco Lethiecq, ainsi qu’avec le conseiller responsable du secteur Parent, Eric Chagnon. Ils ont été régulièrement informés de l’évolution de la situation, soutient-elle.

On sait que l’électricité qui alimente Parent transite par une ligne de 58 km entre le poste La Vérendrye et le village.

Or, le secteur n’est accessible qu’en hélicoptère puisqu’on y retrouve de nombreux milieux humides et des cours d’eau et l’opération n’est réalisable que le jour. La panne a débuté peu avant 3h du matin. C’est vers l’heure du dîner que le bris a été identifié, à mi-chemin dans la ligne de transport.

«Il s’agissait d’une traverse brisée qui ne pouvait pas être réparée temporairement, ce qui aurait accéléré le retour de l’alimentation», précise Mme Gladu.

Par la suite, plusieurs équipes ont été mobilisées. Tant le transport des équipes que celui du matériel ont été effectués par hélicoptère. Mais quelques allers-retours ont été nécessaires vers le site des travaux.

«L’analyse de l’intervention aura lieu au sein d’Hydro-Québec pour évaluer comment les travaux auraient pu se faire plus rapidement un jour férié considérant les contraintes des interventions sur cette ligne de transport», assure Mme Gladu.

Génératrice

Par ailleurs, Hydro-Québec analysera la demande du conseiller municipal Eric Chagnon pour la fourniture d’une génératrice, qui aurait permis une alimentation électrique pendant cette longue panne. M Chagnon estime que de nombreux commerces du secteur ont dû fermer leurs portes en raison de cette panne.

Chez Hydro-Québec, on garantit que le maintien et la qualité du service ainsi que la fiabilité des équipements demeurent une priorité. «Chaque année, Hydro-Québec réalise deux inspections générales de la ligne : une avec des VTT et une autre avec un hélicoptère. Depuis 2013, nous avons investi plus de 7 M$ dans la réalisation de travaux de maintenance sur la ligne La Vérendrye–Parent, sans compter les travaux effectués dans les postes La Vérendrye et de Parent. Depuis 2015, lors des changements des traverses, nous privilégions l’acier au lieu du bois et les isolateurs en verre plutôt que ceux en porcelaine», précise Élisabeth Gladu.

D’ailleurs, une rencontre est prévue avec les représentants de Ville de La Tuque le 17 juillet. En plus d’un retour sur la panne, on parlera des travaux de maintenance et préventifs sur deux structures qui auront lieu au début du mois d’août. Cette opération occasionnera une interruption de 5 heures, en attendant les importants travaux de remplacement pour la structure de la ligne, qui a été construite en 1984. Les travaux, on le sait, sont évalués à 30 M$ et seront entrepris d’ici la fin de l’année.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des