Sylvain Garneau, épicier à Parent et gagnant d’un Félix

Sylvain Garneau, épicier à Parent et gagnant d’un Félix

Sylvain Garneau

CHANSON. C’est un secret de polichinelle, tout le monde sait que le propriétaire de l’épicerie de Parent, Sylvain Garneau, est épris de la musique country et que c’est le père de Yoan Garneau, gagnant de La Voix, en 2014.

Tel père, tel fils. Les deux baignent dans l’univers de la chanson et partagent depuis longtemps cette passion qui fait partie de leur ADN. Plusieurs ont éprouvé une grande et belle surprise samedi, lorsqu’on apprenait que Sylvain Garneau venait de remporter le Félix de l’album country de l’année, au premier Gala de l’Adisq, devant plusieurs grands noms de l’industrie.

C’est une belle consécration pour le chanteur qui reçoit l’hommage avec humilité. «Quand j’ai reçu le trophée, j’ai tout de suite vu les 40 années de carrière derrière moi qui ont été récompensées. Je me suis dit que si la vie m’apportait cela, je n’avais pas travaillé pour rien. J’ai senti plein de papillons, bien sûr».

Il y a un an, l’homme qui possède aussi une résidence à Ferme-Neuve présentait son deuxième album professionnel en carrière, La clé du bonheur, avec 12 titres. Des chansons basées sur des faits vécus, des joies et des peines, la vie de tous les jours. «Dans Cœur de velours, je parle de ma femme. La jeunesse ne connait pas les cheveux blancs, c’est un peu moi» évoque Sylvain Garneau. Une autre chanson fait référence à des ennuis de santé qu’il a vécus. «La clé du bonheur est nulle part ailleurs qu’en dedans de soi», insiste-t-il.

Ce n’est pas d’hier qu’il chante. Son premier CD, Système de vie, avait été lancé en 1990. «Presque 30 ans plus tard, nous lançons un nouvel album», raconte l’épicier chanteur.

Mario Pelchat a vu les deux Garneau chanter ensemble et leur a demandé de travailler avec lui, a raconté Sylvain Garneau. D’ailleurs, le père et le fils montent sur scène depuis un bon bout de temps. «C’est moi qui l’ai fait débuter dans sa carrière. C’est du donnant-donnant».  Il était d’ailleurs très fier d’avoir foulé les planches du Centre Bell et du Centre Vidéotron en compagnie de plusieurs autres invités de marque, à l’invitation de son fils Yoan.

Même s’ils n’y sont pas toujours, les Garneau ressentent que la communauté de Parent est derrière eux.

Quat à son rapport avec la musique country, Sylvain Garneau l’affirme : ce sont de belles chansons à messages. «Je pense qu’aujourd’hui, nos jeunes ont besoin d’entendre des chansons à caractère positif. C’est une musique qui vient du coeur». Des spectacles et un nouvel album sont en préparation.

Sylvain Garneau travaille à Parent depuis 2013, alors qu’il se portait acquéreur de l’épicerie Pilon, une véritable institution qui a pignon sur rue à cet endroit depuis 1947. Outre l’épicerie, les Garneau possèdent le gite ÔJIT de Parent.