Une surfaceuse neuve pour La Tuque Rouge

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Une surfaceuse neuve pour La Tuque Rouge
Voici la surfaceuse Snowrabbit 3x qui sera utilisée l'hiver prochain par le club de ski de fond La Tuque Rouge. Ce sera la première fois que le club sera propriétaire d'un équipement neuf depuis sa fondation, en 1973. (Photo : Courtoisie capture d'écran )

Les membres du club de ski de fond La Tuque Rouge ont accepté d’effectuer un emprunt maximal de 27 000 $ permettant de compléter le montage financier pour l’acquisition d’une nouvelle surfaceuse, pour l’entretien des sentiers.

Les dirigeants du club avaient convoqué les membres à l’occasion de trois assemblées extraordinaires, au Club de golf de La Tuque, afin qu’ils puissent se prononcer sur l’acquisition.

La surfaceuse Snow Rabbit 3X qu’on utilisait pour entretenir les 43 km de sentiers l’hiver dernier était neuve, performante, mais en location pour trois mois. Le club sera désormais propriétaire d’une nouvelle surfaceuse, de la même marque, mais un peu plus performante.

«C’est une question de survie pour le club», disait le président du club de ski de fond La Tuque Rouge, Yves Greffard, l’hiver dernier. En entrevue avec L’Écho cette semaine, il assure que la survie du club peut être assurée grâce à cette acquisition de 212 000$. La qualité des pistes, qui avait été remarquée l’hiver dernier par bon nombre de fondeurs, sera aussi bonne l’hiver prochain.

La nouvelle réjouit M. Greffard, qui mettait en relief la forte augmentation du nombre de membres, qui comptait 230 adeptes l’hiver dernier.

En plus de l’emprunt, une subvention de 106 000$ de Développement économique Canada, à laquelle s’ajoutent 59 500$ du Fonds régions et ruralité du SDÉF, 5 000$ de la Caisse Desjardins et le retour d’un dépôt de location de 14 500$ complètent le montant pour effectuer l’achat. La nouvelle machine arrivera à La Tuque Rouge au début de l’automne.

M. Greffard a souligné le travail d’Yvon Morel, Mathieu Pellerin, Dany Bouchard et Sébastien Moisan, qui formaient le sous-comité pour l’acquisition de la dameuse. Ils ont joint leurs efforts au conseil d’administration pour toutes les demandes de subvention. Il soulignait aussi que le SDÉF a été d’une grande aide pour monter le dossier.

En tout, 35 membres ont assisté aux assemblées générales pour accepter le projet. C’est la première fois que le club de ski de fond est propriétaire d’une surfaceuse neuve pour assurer la qualité de ses sentiers.

«La situation financière du club est très bonne», n’a pas manqué de faire remarquer le président.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires