Un engouement toujours aussi fort pour le curling

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Un engouement toujours aussi fort pour le curling

CURLING.  La saison de curling est bien partie, sur les glaces du club de La Tuque. Sitôt la saison de golf terminée, les bénévoles se sont activés pour que les glaces soient vite en mesure d’accueillir les curleurs.

Ce qui retient l’attention cette année, c’est qu’un accent particulier a été mis afin d’attirer la relève pour susciter de l’intérêt pour le curling, notamment chez les juniors.

Voilà pourquoi le samedi à 9h, on voit les juniors, sur les glaces en compagnie d’un instructeur.

Puis, chaque dimanche dès 9h30, la ligue des générations se rencontre. Des gens de tous les âges, des juniors aux adultes, évoluent sur les glaces, avec l’aide de bénévoles.

D’ailleurs, les bénévoles constituent la grande force de leur club. Dans un premier temps, ils prennent le temps d’expliquer les rudiments du sport aux joueurs moins expérimentés.

Bénévole depuis toujours, Paul Plourde le précise, il n’y a rien de formel au club de golf et curling. Si auparavant, l’établissement pouvait laisser planer une impression de club sélect, il n’en est rien. «On veut enlever l’étiquette d’un club sélect. Il n’est pas obligatoire d’être membre pour jouer», signale le bénévole.

À preuve, les mercredis et jeudis dès 13h, les membres et non membres forment des équipes et s’élancent sur les glaces. C’est rempli de gens qui veulent simplement essayer le sport. Les ligues, du lundi au jeudi soir, comptent aussi leur lot d’adeptes. En tout, 90 personnes sont membres du club, côté curling, cette année, un nombre qui se maintient bon an mal an.

Paul Plourde martèle qu’à peu près tout ce qui se fait au Club est accompli de façon bénévole. Nombreux sont ceux qui ont remarqué qu’ils tiennent le club, souvent à bout de bras. Rien qu’à elle, l’opération de démarrage des glaces a été parfois fastidieuse. «On réussit à faire des miracles avec ce qu’on a», résume M. Plourde, visiblement satisfait du résultat. Il fait partie des bénévoles qui ont uni leurs efforts, se croisant les doigts pour que la glace prenne bien, cet automne. Pour ce faire, on avait pris soin de nettoyer les tuyaux, de colmater des fuites et de faire de l’entretien préventif. Rien n’est acquis : on se rappellera que l’an dernier, un cri du cœur avait été lancé puisqu’il devient de plus en plus difficile de préparer les glaces chaque automne. On veut trouver du financement pour un projet crucial de refonte de l’enceinte de curling. Un projet de 675 000$ avait été élaboré, concernant le plancher de béton de l’emplacement voué au curling, la tubulure, le système de réfrigération, l’éclairage et la ventilation. On avait eu toutes les misères du monde à faire prendre la glace, l’automne dernier.

Aucun détail n’a été négligé pour assurer une qualité optimale de jeu. C’est vrai aussi pour les 48 pierres utilisées sur les glaces, qui ont aussi été affilées par un professionnel. On a vite vu la différence.

On a aussi dû remplacer un couteau de la resurfaceuse afin de travailler efficacement les glaces. Des membres et clients du club ont participé via une contribution volontaire pour en défrayer les coûts.

De nombreux événements seront présentés sur les glaces ces prochains mois, dont le bonspiel au profit de Jeunesse en santé, à la fin du mois de janvier. L’année dernière, 216 joueurs y avaient lancé des pierres, pour amasser un montant total de 33 325 $, résultat du tournoi de curling et du service de raccompagnement.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des