Tamas Buday écrit l’histoire

Tamas Buday écrit l’histoire

En Paddle Board, Tamas Buday est le premier vainqueur de l’histoire à la Classique internationale de canots de la Mauricie dans sa discipline, devant Gabriel Beauchesne Sévigny et Maxime Poulin. Photo Jonathan Cossette

En Paddle Board, Tamas Buday est le premier vainqueur de l’histoire à la Classique internationale de canots de la Mauricie dans sa discipline, devant Gabriel Beauchesne Sévigny et Maxime Poulin.

Buday a rallié la distance de Shawinigan à Trois-Rivières en un temps de 3 heures 9 minutes et 28 secondes, tandis que Beauchesne Sévigny suivait à 3 heures 13 minutes 38 secondes.

Poulin a pris le 4e total, mais il a complété le podium dans la classe «Professionnel». C’est Yvanho Ramanesky qui a pris la 3e place totale, remportant l’or dans la catégorie «Loisir».

«C’est tellement le fun et c’est fou les rapides. Elles sont vraiment rapides! J’ai trouvé difficile le portage à La Gabelle, sinon ç’a bien été. Le vent était favorable», a confié Buday. «C’est une expérience de fou et d’être le premier de l’histoire à gagner à la Classique me rend très fier», a ajouté celui que le directeur général de la Classique internationale de canots de la Mauricie, Stéphane Boileau, a qualifié de «figure #1» du paddle.

«Ça s’est bien passé, même si ça fait mal. Félicitations à Tamas qui a bien vu la rivière et le fait d’être capable de nager comme ça dans les bouillons et dans les rapides, je vais devoir m’entraîner plus fort l’année prochaine», a pour sa part commenté Beauchesne-Sévigny, tout sourire. «De faire partie de la Classique, c’est symbolique pour moi. De pouvoir compétitionner avec mes amis dans une classe novatrice, c’est un nouveau défi! De le faire en bateau de marathon demeure mon rêve, mais je suis très content de l’avoir fait.»

Photo Jonathan Cossette

Chez les dames, Laurel Kritkausky Coburn a remporté l’or devant Élisabeth Dupuis Taillefer et Sylvie Bordeleau.

De Drummondville, Ariane Gendron- Gosselin dans le haut du peloton, elle qui n’est âgée que de 15 ans.

K1 – K2

Le premier K2 à s’être présenté au fil d’arrivée fut celui de Richard Dober Jr et de Christopher Proulx.

«C’est vraiment le fun, surtout que c’était ma première fois», confie Dober Jr.  «Ce n’est pas le même rythme en kayak et c’est plus «aérobic». Il fallait apprendre à se ménager, surtout à La Gabelle avec les rapides. On est bien heureux qu’en n’ayant pas eu de pratique, on n’ait pas eu de pépin.»

En K1, Mike Brumbaugh a réussi un tour de force en ralliant les trois étapes derrière les rabaskas. Il a terminé son défi en 14 heures, 27 minutes et 59 secondes.

Outrigger

La première formation d’Outrigger à s’être présentée fut l’embarcation de six comparses, d’ailleurs la seule dans sa catégorie. Vincent Casaubon, Jacques Godin, Alain Ruel, Brian Roy et Mony Sy accompagnaient le meneur, Mario Blackburn. Ce dernier a qualifié l’épreuve comme étant un excellent entraînement en vue de la prochaine compétition qui les attend à Hawaii.

C2

Dans la compétition maitresse, Steve Lajoie et Andy Triebold ont été couronnés. Guillaume Blais et Samuel Frigon ont pris le deuxième rang devant Jimmy Pellerin et Joel Lacroix.

Pour l’ensemble des résultats, visitez le http://classiquedecanots.com/

 

Poster un Commentaire

avatar