Retour du Challenge Blanc dans le Haut-St-Maurice?

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Retour du Challenge Blanc dans le Haut-St-Maurice?
Les participants du Challenge Blanc ont pris le départ le 24 février dernier. (Photo : Michel Scarpino)

LA TUQUE.  Même si le 7e Challenge Blanc s’est somme toute bien déroulé, l’organisateur Patrick Trahan se questionne si l’événement sera de retour dans le Haut-St-Maurice l’an prochain.

Pour ce 7e Challenge Blanc, 21 équipes étaient inscrites et prenaient le départ du centre de ski latuquois. Le Challenge Blanc, c’est un rallye de navigation en motoneige effectué avec un roadbook. « C’est une petite diminution par rapport aux années passées, mais il y avait plusieurs nouvelles équipes de différents coins du Québec. Ça permet d’avoir une relève. L’événement a été un succès, les gens étaient hyper satisfaits malgré le temps froid qu’on a eu », commente Patrick Trahan. 

C’était le retour de l’événement après une pause l’an passé en raison de la Covid.

La première étape longue de 270 km débutait au centre de ski pour se rendre vers Saint-Michel-des-Saints, avant de revenir vers La Tuque. Une erreur de signalisation au départ a eu pour effet de rallonger le temps de course pour les participants. « C’est une erreur technique de ma part à 1,5 km du départ. En plus, le roadbook montrait un petit sentier à prendre, mais il n’y avait plus de sentier parce qu’une compagnie forestière avait passé la vieille de l’événement pour une coupe forestière. On a réussi à repointer les gens dans le bon chemin », ajoute l’organisateur.

La deuxième étape débutait au relais 22 et les participants empruntaient de nouveaux chemins défrichés par les organisateurs pour une étape d’une distance de 370 km. 

La 3e étape, de 35 km, partait du motel des 9 pour atteindre le Club Odanak.

Au final, c’est l’équipe Les p’tits perdus de Jean-Pierre Giroux, Karl Paré et Alexandre Poulin qui ont terminé au 1er rang, suivi de l’équipe Les pas prêt de Philippe Gingras et Samuel Verreault, et de l’équipe Outsider de Jessy Tremblay et Josiane Tremblay. 

M. Trahan a aussi mentionné la participation de Robert Petiquay, le seul participant à avoir pris part à chaque événement.

Des plaintes de propriétaires de chalet

L’organisateur salue l’apport de différents partenaires de La Tuque, dont la Ville, et ce, depuis le premier Challenge Blanc en 2015.

Seule ombre au tableau pour M. Trahan, c’est la recrudescence de plaintes cette année. « Je ne sais pas s’il y aura une 8e édition à La Tuque. J’ai eu beaucoup de plaintes de gens de chalet qui ont failli avoir raison de moi. Il y a eu des endroits où j’ai passé sur des terrains privés sans le savoir, je me suis excusé. On est assuré s’il y a des dommages. Les plaintes concernent surtout les chemins publics qui sont grattés par les gens pour aller à leur chalet. Quand je fais mon parcours par satellite, je ne sais pas que c’est gratté. Je m’excuse pour les bosses que ça pu faire dans les chemins. Mais les gens pourraient avoir une tolérance pour laisser passer le Challenge Blanc. Honnêtement, je me suis demandé si le Challenge Blanc était bienvenu à La Tuque. Ça serait dommage d’aller dans une autre région, parce que pour moi le Challenge Blanc c’est à La Tuque. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires