Quatre nouveaux moniteurs formés pour enseigner le ski

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Quatre nouveaux moniteurs formés pour enseigner le ski
Dans l'ordre habituel, on reconnaît les nouveaux moniteurs Annie-Pier Poirier, Myriam Filion, Christian Lacroix, formateur, Serge Moisan, propriétaire de l'école de glisse, ainsi que Luc Pouliot et William Sion. (Photo : Michel Scarpino)

L’école de glisse de Ski La Tuque est fin prête à accueillir les nouveaux skieurs et planchistes qui veulent apprendre ce sport. 

Quatre nouveaux moniteurs de l’école de glisse viennent de compléter avec succès la formation de niveau 1, en ski, de l’Alliance des moniteurs de ski du Canada, grâce à laquelle ils sont en mesure de former les skieurs débutants.

« Quand le candidat réussit le niveau 1, il est reconnu à travers le Canada. La formation qu’ils ont eue est exactement la même qu’ils auraient eue dans n’importe quelle autre montagne à travers le pays », précise Christian Lacroix, formateur.

Le propriétaire de l’école de glisse, Serge Moisan, indique qu’en raison de la COVID, l’an dernier, on n’avait pas pu offrir de formation.  Ç’a été possible cette année. Elle a été donnée, grâce à une subvention de l’Unité régionale de loisir et du sport de la Mauricie (URLSM) qui a défrayé le coût de la formation pour tous les moniteurs.

Ainsi, sept moniteurs enseigneront le ski cette année alors que quatre autres feront de même pour la planche à neige.

Alors que la ville annonce avoir vendu 1 350 abonnements en vue de la saison qui débute, Serge Moisan constate que cette tendance à la hausse se reflète au niveau des cours de ski. « Il y a plus de demandes, plus de nouveaux skieurs », dit celui qui opère aussi la boutique de location et de réparation d’équipements de ski SM, au centre de ski. Il a d’ailleurs eu plus de skis à préparer ces dernières semaines.

Le recrutement de moniteurs n’a pas été trop ardu cette année à La Tuque, signale Serge Moisan. Même son de cloche au nveau du Québec, constate Christian Lacroix : « Pour certaines montagnes, ça peut être plus problématique de se trouver des moniteurs, dû au bassin ou à l’endroit où la montagne est située, pour d’autres, c’est plus facile. Mais bon an mal an, dans toutes les stations de ski, il y a une certaine relève qu’on essaie d’avoir »

L’année dernière était différente, le nombre de leçons de ski a diminué en raison des mesures sanitaires. Mais on ressent un engouement cette année. « Les gens ont hâte de sortir, de bouger sans être contraint de rester à l’intérieur. Il va y avoir un peu plus de gens qui vont avoir le goût de devenir moniteurs aussi », ajoute l’instructeur.

Les moniteurs enseignent le loisir du ski dans le plaisir et la sécurité, établit le formateur. « Le ski c’est le fun. En plus, on apprend à le faire de façon sécuritaire. Sécuritaire ne veut pas juste dire : être lent. C’est d’être vigilant, de savoir se déplacer dans la montagne et notre plaisir est quintuplé. On diminue le risque de blessures par la même occasion ».

Tous les moniteurs de l’école de glisse sont déjà au travail pour former tous ces nouveaux skieurs et planchistes qui apprécieront le plaisir de dévaler les pentes de Ski La Tuque au cours des mois d’hiver.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires