Maître et grand-maître du Taekwondo

Maître et grand-maître du Taekwondo

On voit le Grand maître 7e dan Pascal Boisvert, le Grand maître 8e dan Tony Achkouti, et la Maître 5e dan Cyndie Tremblay

Crédit photo : Gracieuseté

TAEKWONDO.  Le Latuquois Pascal Boisvert et sa conjointe Cyndie Tremblay ont dernièrement atteint des rangs respectables dans le monde du taekwondo. M. Boisvert est devenu Grand maître, 7e dan, en même temps que Mme Tremblay devenait maître, 5e dan.

Pascal Boisvert pratique cet art martial depuis 25 ans. Le club de Taekwondo de la Mauricie (W.T.F.), qu’il dirige, offre des cours à La Tuque, St-Narcisse, St-Louis-de-France et Trois-Rivières.

«Je suis les traces de mon maître, Luc Mercier (originaire de La Tuque), qui a acquis sa 7e dan, il y a un an et demi (…) On est les deux premiers en Mauricie qui atteignent le grade de Grands-maîtres en taekwondo mondial», est fier de mentionner M. Boisvert. M. Mercier dirige une école à Gatineau depuis une quinzaine d’années.

La somme des expériences acquises contribue largement à l’obtention de grades aussi élevés. Mais également, ils ont présenté des poomsae (l’équivalent des katas, en karaté) devant le Grand maître 8e dan Tony Achkouti.

Quant à elle, la section de La Tuque de l’école de Taekwondo de le Mauricie est dirigée par Cyndie Tremblay. «Toute notre famille fait du taekwondo, mes enfants aussi», relate Pascal Boisvert. En tout, leurs écoles comptent entre 225 et 300 élèves.

La philosophie de son entreprise ? «La persévérance, mais il ne faut pas oublier que n’importe qui peut mettre un genou à terre. Ce qui est important, c’est la façon dont tu te relèves», termine-t-il.

Poster un Commentaire

avatar