Les frères Greffard et leurs coéquipiers font bonne figure à Cooperstown

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Les frères Greffard et leurs coéquipiers font bonne figure à Cooperstown
Carl Béliveau et Yves Greffard (Photo : Courtoisie )

CANOT.  Deux équipes, formées des canotiers latuquois Yves et Sylvain Greffard et de leurs équipiers ont pris part à l’importante course de canots de 70 milles General Clinton Canoe Regatta de Cooperstown, lundi dernier, dans la catégorie C2 Pro, qui compte pour la première étape de la Triple couronne nord-américaine de canots longs parcours.

42 équipes ont pris le départ dans la catégorie C2 Pro, là où compétitionnaient les Latuquois.

L’équipe de Sylvain Greffard et de Guy Rousseau a terminé en 15e position, avec un temps de 7:43:28, tandis que celle d’Yves Greffard et Carl Béliveau a récolté la 32e place, avec 8:19:30.

Sylvain Greffard est très satisfait de sa performance d’autant plus, dit-il, que c’est la course de la Triple couronne où le calibre est le plus fort.

Guy Rousseau et Sylvain Greffard

«On avait visé un peu plus bas au niveau des positions, peut-être entre 10 et 12, mais le calibre est très fort dans l’état de New York. Le C2 est très populaire là-bas. Comme je disais, si tous les bons canotiers de cet état venaient à La Tuque (pour la Classique), ça changerait la donne», évalue le canotier.

Si les meilleurs viennent du centre de la Mauricie, les positions au classement en haut de la dixième sont quand même détenues par des canotiers locaux.

Qui plus est, Sylvain Greffard est le 12e canotier québécois à être entré dans le sélect club des «700 milles», dans lequel on retrouve tous les canotiers qui ont fait Cooperstown 10 fois.

Yves Greffard est, lui aussi, très content de la course. Pour son coéquipier Carl Béliveau, c’était la première expérience d’une performance de plus de 8h.

«Je lui donne une note de 110%, il a fait une belle course», évalue Yves Greffard.

Le niveau d’eau n’était ni trop bas ni trop élevé, ce qui n’a pas causé de pépin technique.

Les frères Greffard ne savent pas encore s’ils feront toutes les étapes de la Triple couronne, mais chose certaine, on les verra de l’alignement pour la Classique internationale de canots de la Mauricie.

«Le Michigan, c’est une grosse course et c’est aussi un mois avant la Classique. Il y a bien des canotiers qui ne récupèrent pas assez pour pouvoir faire la Classique», évalue Sylvain Greffard.

«Une saison, c’est long. Et il peut arriver des blessures, la santé», ajoute Yves Greffard. On ne sait jamais, puisqu’il reste encore près de deux mois avant cette course dont la majeure partie se déroule la nuit. Yves Greffard a fait quatre fois la Triple couronne, alors que son frère Sylvain l’a fait cinq fois.

Yves Greffard a eu un bon mot pour les ravitailleurs des deux équipes qui les ont suivis pour la course de Cooperstown, sans qui leur participation ne serait pas possible : Marie-Claude Jodoin, Frédérique Côté et Manon Quessy.

Les courses du mercredi

En juin, on verra nouveau des embarcations de sur l’eau à l’occasion des courses du mercredi, un événement hebdomadaire qui rassemble tous les amateurs de canots à la marina près du Club Latuquois. Évidemment, ajoute Sylvain Greffard, tout dépendra du nombre d’embarcations qui prendront le départ le mercredi.

Le samedi 15 juin, si tout va bien, reviendrait une course très populaire, il y a plusieurs années, soit celle des «quatre ponts». Les canotiers feront un parcours qui les emmènera de la marina jusque sur la rivière Saint-Maurice, la rivière Croche avant de revenir atteindre le secteur du Camping La Tuque. Pendant cette course d’environ 2h45, ils auront passé sous quatre ponts.

Les canotiers pourront aussi participer à la course de Lac-Édouard, le 13 juillet.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des