Les Demois’ailes relèvent le défi… de chez elles!

Par Redaction La Tuque
Les Demois’ailes relèvent le défi… de chez elles!
(Photo : Patrick Vaillancourt)

COURSE. C’est ce week-end qu’aura lieu le pré-défi des Demois’ailes. Leur édition 2020, comme tous les autres défis et rassemblements sportifs, a été chamboulée par la crise de la COVID-19. Qu’à cela ne tienne, ces femmes courageuses sont encore là!

Avec résilience et détermination, elles ont simplement apporté des modifications au déroulement de leur défi. Si elle est habituée aux entrainements de groupe, la quarantaine de femmes de la cohorte 2020 respecte à la lettre les consignes de distanciation physique. C’est donc en solo qu’elles s’entrainent maintenant pour accomplir ce défi d’envergure.

Et malgré tout cela, elles ne perdent pas de vue leur objectif: se dépasser soi-même et amasser des fonds pour des maisons d’hébergement qui aident les femmes et les enfants victimes de violence conjugale.

«En raison de la pandémie du Coronavirus (COVID-19), nous avons décidé d’apporter des variations au défi afin de l’adapter aux circonstances actuelles. Le volet sportif sera remanié afin de respecter les recommandations du gouvernement. Les Demois’ailes seront appelées à se dépasser chacune à partir de son domicile, tout en gardant un contact virtuellement», avait annoncé le comité organisateur du défi le 10 avril sur sa page Facebook.

«Cependant, l’objectif principal de ce défi demeura notre priorité, soit de venir en aide aux maisons d’hébergement pour femmes et des enfants victimes de violence conjugale présentes dans notre province. Nous sommes très fières des impacts que nous avons auprès de nos communautés.»

On sait que le Défi des Demois’ailes permet depuis 2013 d’amasser des fonds pour des maisons d’hébergement qui aident les femmes et les enfants victimes de violence conjugale. Depuis sa première édition, c’est un total de 408 000$ qui a été remis à des maisons d’hébergement de la région, comme Le Far et Connivence à Trois-Rivières et la Séjournelle à Shawinigan. Au fil des ans, ce sont 276 Demois’Ailes qui ont relevé le défi.

«En ce temps de confinement les femmes et les enfants ont plus que besoin de nous», rappellent les Demois’ailes.

Le pré-défi

Pour ce pré-défi «modifié», les Demois’ailes feront quatre sorties de course: ce samedi 2 mai à 9h et 19h, de même que ce dimanche 3 mai à 5h et 13h.

Donc si vous les voyez passer, encouragez-les!

Le défi

Prévue du 8 au 12 juillet, la 8e édition du Défi des Demois’Ailes consistait en une course de 750 km à relais. Leur trajet prévoyait un départ du Centre athlétique de Trois-Rivières, puis elles auraient passé notamment par Magog, Sherbrooke, Thetford Mines, Québec Donnacona, Champlain, Yamachiche, Saint-Étienne-des-Grès, et Saint-Boniface, avant de franchir le fil d’arrivée à Shawinigan.

Les Demois’ailes ont mis en vente leur relais de course pour amasser des fonds pour la cause qu’elles supportent. (S.L.)

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des