Le Challenge Blanc s’offre un parcours de trois jours pour ses cinq ans

Le Challenge Blanc s’offre un parcours de trois jours pour ses cinq ans

Challenge Blanc

MOTONEIGE. Patrick Trahan, promoteur du Challenge Blanc, est très fébrile, quand il aborde son 5e rallye de motoneige qui sera présenté en Haute-Mauricie du 14 au 16 février.

Loin de s’asseoir sur ses lauriers, il veut que chaque événement propose un petit quelque chose de nouveau. Cette année, au lieu de deux jours, le Challenge en durera trois. Les participants parcourront 800 km en hors-piste, au lieu de 500. «C’est une passion pour moi, le Challenge Blanc, s’exclame celui qui ne changerait jamais la région où est présenté son événement. Depuis le début, je voulais le faire en trois jours».

Le but est le même : respecter à la lettre les consignes d’un carnet de bord (roadbook). Pour la première année, un logiciel sera élaboré pour plus de précisions quand on voudra suivre les participants sur le web.

En nouveauté cette année, les départs et les arrivées à La Tuque se feront du club de golf.

«C’est beaucoup d’ouvrage», confie-t-il, mais le jeu en vaut la chandelle. Il souhaite reconstituer, un peu, l’esprit d’Harricana, un raid auquel il a déjà participé. «Harricana, on le faisait de communauté en communauté, tout le temps».

Voilà pourquoi les participants passeront une nuit à Wemotaci, la deuxième journée. Il avoue que la communauté offre toutes les commodités : de l’essence, de la nourriture et suffisamment de place pour loger les participants. On en profitera pour leur préparer un repas atikamekw et un spectacle traditionnel en soirée. Le départ pour la deuxième journée d’activités se fera le 15 février au centre du village où tout le monde pourra voir partir les motoneiges. Il y aura aussi une performance spéciale chronométrée offerte sur place. Une performance avec GPS est aussi prévue.

Il souhaite accueillir 70 mordus de la motoneige cette année. Parmi les participants, Patrick Trahan annonçait la présence de deux équipes féminines latuquoises, formées de Jessica Bolduc et Mylène Geoffroy ainsi que de Manon Bélanger et Mélijade Proulx.

L’événement a obtenu de l’aide financière et technique de la part de ville de La Tuque. Frédéric Noël, qui connaît le territoire à fond, l’aide encore cette année. Quelques autres bénévoles se joignent aussi. Son ami Denis Capano de Nautico l’aide aussi, en lui prêtant une motoneige qui sera fort utile.

Il en coûte 385$ pour s’inscrire, ce qui comprend les trois jours d’activités, 4 repas, un spectacle, l’hébergement à Wemotaci. Les bagages sont transportés vers Wemotaci par les organisateurs du Challenge Blanc.

L’événement a connu une importante hausse de sa participation au fil des ans. Avec 8 participants la première année, il en comptait 58 en 2018.

 

Poster un Commentaire

avatar