La couleur des 100 marathons de Mario Gélinas

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
La couleur des 100 marathons de Mario Gélinas
(Photo : patrick vaillancourt)

COURSE. Le Grandmérois d’origine Mario Gélinas accomplira un exploit que bien peu de gens pourront atteindre dans une vie. Traverser les 42,2 kilomètres pour compléter un marathon est déjà un exploit, imaginez-vous un centième? M. Gélinas s’attaquera à ce qui est devenu son rêve le 13 octobre prochain lors du Marathon des couleurs de Bécancour.

Mario Gélinas ne se décrit pas comme un coureur émérite, mais plutôt comme un multi sportif lui qui pratique également le ski de fond, le vélo, le canot, le tennis, la pétanque…

Il a choisi une course dans la région pour atteindre le chiffre magique de 100 et ainsi devenir la première personne de la Mauricie à atteindre ce fait d’armes. Le Club Milpat a d’ailleurs reconnu que Mario Gélinas serait le premier Cent’or de la Mauricie.

Aujourd’hui âgé de 61 ans, c’est lorsqu’il avait 24 ans qu’il a couru son premier marathon à Montréal en 1983. «Après la course, je me suis dit que plus jamais je n’allais faire un marathon. Plus de 35 ans plus tard, j’arrive à mon centième», lance-t-il en riant.

Ce retraité de la santé était intervenant en santé mentale. «J’ai toujours prôné la bonne santé physique pour avoir une bonne santé mentale. Avec mes patients, au lieu de leur donner des pilules, je préférais aller prendre une marche.»

Celui qui a demeuré de nombreuses années à La Tuque a limité son nombre de courses cette année afin d’en arriver à son 100e à Bécancour. «J’aurais pu en faire 7-8 cette année, mais je me suis limité à quatre pour être en forme pour celui de Bécancour. Mon maximum dans une année a été 11 marathons, mais en moyenne j’en fais 6-7 par année. Il faut y aller graduellement et respecter son corps. Je veux arriver reposé et j’aimerais faire un bon temps pour mon 100e

M. Gélinas a notamment couru à Montréal, Québec, Philadelphie, New York, Rimouski, Magog, Laval… En plus de ses 99 marathons, M. Gélinas a fait trois ultramarathons de 50 km, et un défi 24 heures de course où il a compilé 115 kilomètres. En plus de 12 24 heures de ski de fond, une vingtaine de Classique de canots à son actif… «J’ai toujours eu un penchant pour l’endurance. La mise en action favorisera toujours ta participation, et l’inaction vers une autre destination.»

Mario Gélinas

Un des organisateurs du Marathon des couleurs, Philippe Lupien, souligne que l’organisation fera un spécial pour M. Gélinas qui verra le chiffre 100 sur son dossard de compétiteur. «C’est certain que nous allons souligner son exploit sur place lors de cette journée. On est le seul marathon en Mauricie et Centre-du-Québec, alors c’est certain que c’est flatteur comme organisation de voir que M. Gélinas fera l’exploit chez nous. Il aurait pu choisir le marathon de Québec qui est la même journée. On ne peut jamais comparer un marathon réalisé à un autre, chaque marathon a son histoire! Les gens n’ont pas idée de tous les compromis qu’il faut faire pour courir un marathon», affirme M. Lupien.

Marathon des couleurs

Pour cette 15e année du Marathon des couleurs de Bécancour, les organisateurs ont ajouté une course d’une distance de 15 km pour souligner l’anniversaire. On retrouve aussi les distances de 1 km, 5 km, 10 km, 21,1 km, et 42,2 km.

C’est le Trifluvien Martin Alarie-Rivard qui sera le président d’honneur. Avec un poids de 400 livres il y a deux ans, M. Alarie-Rivard, s’est pris en main et a complété son premier demi-Ironman à Tremblant en juin dernier. «L’important ce n’est pas le chronomètre ou la distance parcourue, c’est de franchir la ligne d’arrivée avec le sourire et le sentiment de fierté. Si mon histoire peut inspirer des gens tant mieux», mentionne celui qui s’implique aussi auprès des jeunes scouts, un mouvement qui lui tient à coeur. D’ailleurs une partie des profits sera remise au Domaine scout de Saint-Louis-de-France.

Il est encore temps de s’inscrire pour y participer via le site

et ce jusqu’au 2 octobre inclusivement. Les organisateurs s’attendent à voir le nombre d’inscriptions en hausse cette année avec près de 1600 coureurs.

Les résidents du secteur sont invités à la plus grande prudence le 13 octobre puisqu’un nombre important de coureurs emprunteront les rues de Sainte-Angèle-de-Laval et du secteur Godefroy. De plus, la route 132 sera fermée face au Parc écologique Godefroy pour la durée de l’événement.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des