Un moment très attendu par Adams-Moisan

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un moment très attendu par Adams-Moisan
Morgan Adams-Moisan a réalisé plusieurs bonnes mises en échec lors de son premier match avec le Rocket de Laval mercredi dernier.

HOCKEY. Le Latuquois Morgan Adams-Moisan a été déçu au début de la saison, lui qui a dû se présenter avec les Mariners du Maine dans la East coast hockey league (ECHL). L’attaquant de puissance a redoublé d’efforts pour améliorer sa vitesse et au début de la dernière semaine, il a reçu le coup de fil tant attendu de se rapporter avec le Rocket de Laval dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Le colosse a disputé son premier match avec le club-école du Canadien de Montréal mercredi dernier, et il a aidé le Rocket à remporter une importante victoire de 3-1 contre les Sénateurs de Belleville lors de son baptême de feu. Le Latuquois n’était pas trop dépaysé en revenant au Québec la semaine dernière puisqu’il réside dans la pension où il était au cours de ses quatre années juniors. Comment a-t-il vécu ce premier match avec le Rocket dans la LAH? «C’était vraiment une expérience écoeurante! J’attendais ce moment-là depuis que j’avais signé mon contrat professionnel. J’étais vraiment content aussi parce que j’ai joué une bonne game!» En plus de distribué de bonnes mises en échec, Morgan a contourné un défenseur au milieu du deuxième vingt avant de remettre devant le filet pour Alex Belzile qui a obtenu une excellente chance de marquer. «J’ai vu Belzile aller au filet, je lui ai fait la passe et ça passé proche de rentrer. J’aurais aimé ça obtenir une première passe. Je vais devoir jouer d’autres matchs pour faire des points», lance-t-il en riant. L’entraîneur du Rocket Joël Bouchard connait bien le Latuquois pour avoir été son entraîneur pendant trois ans alors qu’il évoluait avec l’Armada de Blainville-Boisbriand. Quel message a-t-il reçu de Joël Bouchard? «Il m’a dit qu’il voulait que les choses changent au sein de l’équipe. Il me disait de garder mon style de jeu physique et de bouger mes pieds. De garder ma game simple et de donner du momentum aux gars avec mon jeu physique. La vitesse est une de mes lacunes et je dois bouger mes pieds pour rester dans cette ligue. Si je peux améliorer ma vitesse, je vais pouvoir être dans l’alignement régulièrement. Joël était content de mon premier match. Maintenant, je dois rester constant.» Le Latuquois a-t-il vu une différence entre la ECHL et la LAH? «Oui, il y a vraiment une grosse différence. Le temps et l’espace sont diminués de beaucoup. L’autre chose que j’ai remarquée c’est que les gars ne ratent pas. Les passes arrivent sur le <@Ri>tape<@$p>. L’exécution est vraiment à un autre niveau.» Morgan a aussi vu une différence sur la glace avec les gars qui ont l’expérience de la Ligue nationale de hockey comme Alzner, Mete, Ouellet et Després. «Ils sont calmes et l’expérience paraît avec leurs prises de décisions avec ou sans la rondelle.» Des membres de la famille et des amis ont assisté à ce premier match de Morgan avec le Rocket, et après la rencontre, le groupe a pris le temps de se réunir pour un bon souper et festoyer pour ce premier match dans la LAH. «Ça me faisait un petit quelque chose de voir tout mon monde après un match professionnel à Laval. Ce souper était un peu plus spécial que les autres.» Le #32 y va avec des objectifs à court terme de tout donner lors des entraînements et lors des matchs, tout en demeurant constant et efficace dans son style de jeu.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des