Deux importantes courses pour Éric Chagnon

Michel Scarpino mscarpino@icimedias.ca

Deux importantes courses pour Éric Chagnon
Eric Chagnon (Photo : Courtoisie : Pete Freeman)

Le Parentois Éric Chagnon et ses chiens ont livré de très bonnes performances à l’occasion des deux récentes courses de chiens de traîneau auxquelles ils ont pris part.

M. Chagnon revient tout juste de la course « Can-Am Crown International Sled Dog Race » de Fort Kent, dans l’état du Maine.

Il devait prendre le départ dans la course de 100 milles, mais il a finalement coursé dans celle de 30 milles avec six chiens.  Partis en 21e place, lui et ses chiens ont effectué toute une remontée pour se rendre jusqu’en 5e position, à la fin de la course.

« La compétition est très forte », relève le meneur de chiens.

La semaine précédente, il avait aussi eu droit à une 5e place dans la course de PG Expédition, à La Sarre en Abitibi après être parti 15e. Une belle remontée pour le musher de Parent, qui coursait dans la catégorie 40 milles, avec huit chiens.

S’il a effectué moins d’heures d’entraînement cette année par rapport aux autres années, Éric Chagnon est très satisfait de la performance de ses chiens lors de ces deux courses. « Ce sont de bonnes lignées de chiens », explique-t-il.

Les courses de chien de traîneau n’avaient pas pu être présentées, l’an dernier, en raison de la pandémie.

Les compétitions sont terminées pour M. Chagnon, mais l’entraînement avec ses chiens se continuera ces prochaines semaines, surtout que le secteur Parent a bien été servi cet hiver en matière de neige.

La Boréale 150

La course de 150 km « Boréale 150 », qui devait être présentée en deux étapes à Parent cet hiver, le sera pour la première fois en février 2023.

Elle n’a pas pu avoir lieu en raison du contexte sanitaire. « On n’avait pas de bâtiment pour faire un banquet, une remise de prix et les contrôles vétérinaires », signale M Chagnon.

C’était pourtant bien parti pour l’organisation de la Boréale 150. En quelques jours, la vingtaine de participants convoitée pour la course était inscrite : « 20 concurrents, à 10 chiens chaque, ça fait 200 chiens à vérifier et à passer à l’examen. On ne se voyait pas faire ça, dehors, à moins 35. On a préféré remettre ça à l’année prochaine ».

Les commanditaires répondent bien, une bonne partie du financement est trouvée, même si on en recherche toujours. L’organisation de la Boréale 150 espère remettre 10 000$ en bourses au terme de l’événement.

« On avait des gens de l’Abitibi, des États-Unis, de la Mauricie, de la région de Québec, du Lac-Saint-Jean, d’un peu partout », remarque également Éric Chagnon.

Il faudra aussi synchroniser la date avec les autres courses présentées un Québec, question qu’il n’y ait pas d’événement une semaine après l’autre.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires