L’Avalanche défait le Lightning en six rencontres et gagne la Coupe Stanley

La Presse Canadienne
L’Avalanche défait le Lightning en six rencontres et gagne la Coupe Stanley

TAMPA, Fla. — L’Avalanche du Colorado a été sacrée championne de la Coupe Stanley pour la première fois en 21 ans. Pour y parvenir, elle a éliminé les doubles champions en titre.

L’Avalanche a défait le Lightning de Tampa Bay 2-1, dimanche, et a remporté la série finale en six rencontres.

«Tout a mené à ce moment», a noté le défenseur de l’Avalanche Cale Makar, qui a remporté le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires.

Il s’agit d’un troisième titre pour l’Avalanche dans son histoire et un premier sacre depuis 2001.

Nathan MacKinnon a été le catalyseur des siens avec un but et une aide tandis qu’Artturi Lehkonen a marqué le but victorieux. Les deux filets de l’Avalanche sont venus lors de la période médiane.

C’est le premier titre pour le noyau de l’Avalanche mené par MacKinnon, le capitaine Gabriel Landeskog, Mikko Rantanen et Makar après plusieurs sorties hâtives en séries — lors du deuxième tour lors des trois dernières saisons et au premier tour en 2018.

«C’est incroyable, a admis MacKinnon. Après quelques années plus dure au milieu de tout ça, mais c’est terminé maintenant. Nous n’avons jamais stoppé d’y croire.»

Près de dix ans après avoir été nommé capitaine du club, Landeskog a soulevé la Coupe Stanley en premier. Il a ensuite remis le prestigieux trophée au défenseur Erik Johnson, le plus ancien membre de l’équipe.

Après avoir balayé les Predators de Nashville au premier tour, puis avoir disposé des Blues de St. Louis en six affrontements, l’Avalanche a également balayé les Oilers d’Edmonton en finale de l’Association de l’Ouest. Elle a conclu les séries éliminatoires avec un dossier de 16-4.

Le Lightning était à deux gains de devenir la première équipe à enchaîner trois titres depuis les Islanders de New York dans les années 1980.

«C’est une équipe qui tente de s’établir comme une dynastie, a noté Makar. Nous sommes une équipe qui tentons de commencer une dynastie.»

Questionné à savoir comment les autres équipes peuvent répliquer le succès de l’Avalanche, Landeskog a répondu : «Allez vous chercher un Cale Makar».

Makar a remporté le Conn-Smythe après avoir mené l’Avalanche avec 29 points en 20 parties.

Steven Stamkos, qui a touché la cible après un peu moins de quatre minutes après la mise au jeu initiale, a été l’unique buteur du Lightning.

Darcy Kuemper a repoussé 22 tirs dans la victoire. Son vis-à-vis, Andrei Vasilevskiy, a réalisé 28 arrêts.

L’entraîneur-chef de l’Avalanche, Jared Bednar, est devenu le premier pilote à avoir soulevé la Coupe Kelly (ECHL), la Coupe Calder (LAH) et la Coupe Stanley.

Les Québécois Samuel Girard et Nicolas Aubé-Kubel — qui a échappé la Coupe Stanley avant la traditionnelle photo avec le trophée — ont obtenu été sacré champion pour la première fois de leur carrière.

La séquence de trois championnats de l’attaquant Patrick Maroon a pris fin. Toutefois, Corey Perry a porté sa série de revers en finale de la Coupe Stanley à trois. Il avait baissé pavillon avec les Stars de Dallas en 2020 puis avec le Canadien de Montréal en 2021.

Le Lightning a de nouveau dû faire sans les services du joueur de centre vedette Brayden Point.

De son côté, l’Avalanche a dû composer avec l’absence du héros du premier match — le buteur en prolongation — Andre Burakovsky, blessé depuis le deuxième affrontement de la série.

Un match à l’image d’une guerre des tranchées

Le Lightning a entamé la rencontre de la façon rêvée. Après un avantage numérique non concluant, il a ouvert le pointage à 3:48.

Après une sortie de zone où Makar a été gêné, la rondelle a rebondi sur le patin d’Ondrej Palat avant de se retrouver sur le bâton de Stamkos. Le capitaine du Lightning a tout simplement glissé le disque entre les jambières de Kuemper pour donner les devants aux locaux.

En fin de première période, les occasions ont commencé à survenir pour l’Avalanche. Nazem Kadri a été frustré par Vasilevskiy puis, quelques minutes plus tard, la déviation de Lehkonen a frappé le poteau de plein fouet.

Seulement 1:54 après le retour des vestiaires pour démarrer le deuxième engagement, l’Avalanche a créé l’égalité. Bowen Byram a passé la rondelle à MacKinnon qui a dégainé sur réception. Son tir frappé est passé juste sous le bouclier de Vasilevskiy.

Lors d’une descente à trois contre deux à 12:28 lors du deuxième vingt, Josh Manson et MacKinnon ont tenté de combiner leur effort pour marquer. Toutefois, la passe de MacKinnon a été bloquée par un joueur du Lightning, mais s’est retrouvée sur la palette de son coéquipier, Lehkonen, qui a battu Vasilevskiy avec un tir dans le coin supérieur opposé.

Le Lightning a semblé frustré par le scénario et a commis plusieurs gestes répréhensibles. Ryan McDonagh a donné une violente mise en échec à Darren Helm près de la bande et Stamkos a tiré la rondelle sur un officiel.

L’Avalanche n’a pas retiré le pied de l’accélérateur en troisième période et a continué de générer plusieurs occasions de marquer. Vasilevskiy s’est cependant dressé devant les tirs et a permis au Lightning de croire en une remontée.

Nikita Kucherov a obtenu l’une des meilleures chances des siens en troisième période, quand son tir sur réception a été bloqué par Kuemper avec un peu moins de sept minutes à faire. Il s’agissait uniquement du deuxième tir des hommes de Jon Cooper lors de la période.

Avec un peu plus de deux minutes à faire, le Lightning a retiré Vasilevskiy en faveur d’un sixième patineur, mais en vain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires