Les policiers toujours présents sur le point de contrôle à l’embranchement de la route de Lac-Édouard et la 155

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Les policiers toujours présents sur le point de contrôle à l’embranchement de la route de Lac-Édouard et la 155
(Photo : Courtoisie : Facebook - municipalité de Lac-Édouard)

Les policiers de la Sûreté du Québec sont présents sur un point de contrôle, qui a été établi à l’embranchement de la route 155 et de celle menant à Lac-Édouard. Un autre point de contrôle est en place tout près de Lac-Bouchette, soit au km 210. Ceux-ci, rappelons-le, visent à limiter aux seuls cas essentiels les déplacements vers La Tuque.

Par ailleurs, le point de contrôle qui avait été érigé au km 3 de la route 155, soit à la sortie de Shawinigan, n’est plus actif.

Pour connaître les points de contrôle sur les différentes routes dont la 155, on peut référer à la carte publiée sur le site du ministère des Transports du Québec, quebec511.info

On demande de consulter régulièrement le site, car la situation peut changer à tout moment.

On sait qu’hier, le conseil d’agglomération de La Tuque a demandé au gouvernement du Québec d’isoler la région de La Tuque, comme ç’a été fait dans huit régions : Bas-Saint-Laurent, Abitibi-Témiscamingue, Côte-Nord, Nord-du-Québec, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Nunavik et les terres cries de la Baie-James. Outre les points de contrôle sur la 155 nord, La Tuque demandait également d’en ajouter un à l’intersection de la route 155 et de la 159, soit à Saint-Roch-de-Mékinac, en plus d’autres contrôles routiers sur les routes 25,10 et celle reliant Parent et Mont-Laurier.

Rassemblements

La Sûreté du Québec rappelle qu’elle est appelée à intervenir pour des appels liés à la COVID-19, dans le cas de rassemblements, alors que ce n’est plus permis. Mais elle ne dévoile pas le nombre d’interventions effectuées. lI se peut que les récalcitrants reçoivent une contravention, s’ils ne se plient pas aux exigences du gouvernement.

«On est vraiment en mode sensibilisation et collaboration avec les citoyens», ajoute toutefois Eloïse Cossette, porte-parole de la sûreté du Québec.

Les policiers poursuivent leurs interventions habituelles portant sur le respect des lois en vigueur. Des agents de la SQ sont toujours présents sur les routes, mais on remarque effectivement que le traffic routier est moins élevé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires