Autre étape pour le projet de poste de police de Wemotaci

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Autre étape pour le projet de poste de police de Wemotaci
Le poste de police Wemotaci (Photo : Michel Scarpino)

Le conseil des Atikamekw de Wemotaci a rencontré le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, François-Philippe Champagne dans le but de faire avancer le dossier de la construction d’un nouveau poste de police, ce qui lui fait dire que le projet a fait un nouveau pas.

«Nous sommes satisfaits de notre rencontre avec le ministre Champagne. Elle nous a permis de clarifier nos attentes et de réitérer notre impatience à l’égard de ce dossier qui traîne depuis plusieurs années», a déclaré le chef de Wemotaci, François Neashit.

Construit dans les années 70, le poste de police actuel est désuet, aux dires du conseil de Wemotaci. Il représente un facteur de risque important pour la sécurité publique et de la communauté.

«Malgré des démarches répétées depuis près de 10 ans, le gouvernement canadien n’a toujours pas répondu positivement à la demande de financement d’une nouvelle infrastructure, et ce même si elle était reconnue comme prioritaire par ses propres fonctionnaires», poursuit le conseil de Wemotaci.

Une situation jugée incompréhensible et inexplicable qui a amené le chef Néashit à demander la tenue de cette rencontre.

Wemotaci s’attend à recevoir une réponse «dans les plus brefs délais, tant du palier fédéral que provincial, le financement du poste de police devant être assumé en partie par chacun des gouvernements».

Outre le chef Néashit, la vice-chef et responsable de la Sécurité publique, Alys Quoquochi, le directeur de police, Dave Fontaine et la directrice générale Isabelle Wood ont aussi participé à cette rencontre.

Le coût du projet n’a pas été confirmé.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des