Victoire hollywoodienne pour les Forestiers

Par superadmin

Le film aurait été mauvais tellement il y avait de clichés dans la première victoire de la saison des Forestiers. Voici le synopsis : une équipe évoluant en région connaît un début de campagne difficile, après 8 parties ils n’ont pas gagné un seul match. Leur meilleur joueur, interprété par Dereck Lessard, se blesse, revient au jeu, puis se fait suspendre. Leur bagarreur interprété par Pierlou Hallé en a assez de perdre, il claque la porte après seulement quelques parties. En plus de tout cela, un conflit de travail plane sur l’usine de la ville et divise la population. La petite équipe de région se présente contre vents et marées au pays des Cowboys pour y affronter la meilleure équipe de la ligue.

Les vents et marées ont radicalement changé de sens vendredi pour les Forestiers. En préambule, Dereck Lessard censé avoir un dernier match de suspension à purger a vu la ligue atténuer sa sentence d’une partie, il était donc en uniforme. Pierlou Hallé est revenu sur sa décision de quitter l’équipe, il a également réintégré l’alignement contre les Entreprise AM de St-Tite.

« C’était un match de fou! »

La dévastatrice attaque à cinq des Entreprise AM a été fidèle à sa réputation en début de match, inscrivant deux buts rapides pendant que La Tuque était handicapé d’un homme.

Les Forestiers ont alors amorcé une remontée fructueuse en répondant avec trois buts sans riposte avant la fin de l’engagement initial, d’abord James Petiquay puis Kevin Petit à deux reprises. C’était 3 à 2 après 20 minutes.

St-Tite est toutefois sorti avec un couteau entre les dents avec un but dès la 32e seconde de la période médiane.

Le Jeu de puissance a par la suite fonctionné pour Jean-Sébastien Tremblay et les verts, c’était 3 à 3.

Deux minutes plus tard, les hommes de Bissonnette se redonnaient une priorité d’un but grâce à Pierlou Hallé.

Après quoi, les deux équipes ont ouvert la machine offensive, les buts se sont succédés à un rythme effarant, si bien qu’avec moins de deux minutes à faire au match c’était 10 à 8 à l’avantage des Entreprise AM.

Réussir l’impossible

Gilles Bissonnette, plutôt reconnu pour sa prudence a décidé de jouer le tout pour le tout en enlevant rapidement son gardien, Philippe Lecours, en faveur d’un sixième attaquant. St-Tite a presque scellé l’issue du match ratant un filet désert sur la séquence suivante, mais les Forestiers ont repris possession de la rondelle et avec 30 secondes à écouler ils se sont approchés à un but des locaux, grâce au troisième de la soirée de James Petiquay.

Avec une mise au jeu en plein centre de la glace Lecours est resté cloué au banc, les Forestiers ont gagné la mise au jeu, envoyé rapidement le caoutchouc en zone offensive et Jean-Sébastien Tremblay a joué les héros en nivelant la marque avec six petites secondes au tableau indicateur.

La prolongation n’était pas vieille d’une minute qu’Olivier Rioux récupérait une rondelle dans l’enclave pour donner une première victoire aux Forestiers, à l’étranger, contre la meilleure équipe du circuit.

Des points, encore des points

Si la défensive ne vole pas la vedette, les gros canons accumulent les points pour les Forestiers ces temps-ci. Entre autres, Kevin Petit a réussi un tour du chapeau à ses deux derniers matchs. Le fameux chapeau commence à être étourdi puisque James Petiquay aussi a inscrit trois buts contre les Entreprise AM de St-Tite. Mentionnons la production de Jean-Sébastien Tremblay qui a contribué au gain en inscrivant deux buts.

Bien qu’affecté au premier trio, Dereck Lessard n’a pas eu d’incidence dans la victoire des siens si on se fie à la feuille de pointage. Ce dernier n’a même pas inscrit un point sur les 11 buts marqués par les Forestiers. Gilles Bissonnette n’est pas inquiet, il a bon espoir que son protégé retrouve son rythme rapidement, « Il n’a pas vraiment eu l’occasion de jouer au hockey cette année, on devrait le revoir sous peu au sommet de sa forme. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires