Une visite au pow-wow de Wemotaci

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

Il y avait plus d’âmes qu’à l’habitude au pow-wow culturel de Wemotaci qui s’est déroulé au cours du week-end du 5 septembre dernier, en plus de retrouver plusieurs personnes hors du Canada, comme des Suisses ou des Équatoriens, une délégation de plus de 100 personnes de l’Association forestière de la Vallée du St-Maurice s’est aussi rendue sur place.

Une première visite avait été planifiée par l’Association forestière en mars 2008. «Les membres nous demandaient toujours quand nous allions y retourner, affirme René Charest, directeur général de l’Association. Nous avions deux autobus de 55 passagers, en plus d’une liste d’attente. L’association a un objectif d’éducation envers ses membres, la présence autochtone sur les territoires forestiers est un incontournable pour nous.» «J’ai ressenti beaucoup de fierté des Atikamekws à l’endroit de leurs chants et de leurs danses. Les costumes étaient personnalisés et hauts en couleur. En plus, cette fête s’est déroulée sous le sceau de la sobriété. Je n’y croyais pas, mais je n’ai vu aucun alcool. On sentait aussi que les Atikamekws étaient heureux d’accueillir des non-autochtones.»

Amélie Norman et Hélène Morin de l’Association, ont aussi été étonnées de la journée passée à Wemotaci. «Ça m’a aidé à mieux comprendre la fierté qu’ils éprouvent envers leur nation. Les anciens autant que les jeunes se sont impliqués. On peut sentir que les plus vieux ont une grande influence sur les jeunes», soutient Mme Norman.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des