Un studio d’enregistrement au Centre d’amitié autochtone

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

Le Centre amitié autochtone (CAA) vient de se doter d’un service qui n’était pas disponible à La Tuque: un studio d’enregistrement où la population, peu importe la nationalité, pourra faire valoir ses talents artistiques. Par le fait même le CAA a dévoilé son nouveau logo soulignant ses 35 années d’existence.

Le studio d’enregistrement, nommé «Projet Sunauna», a été payé en totalité par le Forum jeunesse Mauricie via le Fonds régional d’investissement jeunesse Mauricie. Le studio permettra aux jeunes musiciens et chanteurs âgés de 16 à 34 ans de s’exprimer et de créer leur propre enregistrement audio. «Le studio d’enregistrement est une idée folle que nous avons eue grâce à un jeune autochtone qui voulait faire connaître sa musique, explique Mélanie Napartuk, chargée de projet au CAA. Six personnes ont été formées pour comprendre le fonctionnement du système d’enregistrement, qui est assez complexe soit dit en passant. Les jeunes, toute nationalité confondue, pourront profiter du studio.»

Une cérémonie très spéciale s’est déroulée lors de l’inauguration de mercredi dernier puisqu’une employée du CAA a procédé à la purification des locaux à la manière atikamekw.

L’artiste Mickaël Petiquay a aussi réalisé une prestation musicale afin de montrer le potentiel culturel des Atikamekws.

Un nouveau logo

Afin de souligner son 35e anniversaire, le CAA a aussi procédé au dévoilement de son nouveau logo, qui a été conçu par l’infographiste Tommy Moar. Un logo empreint d’une symbolique propre au CAA.

Des affiches seront aussi disponibles afin de montrer qu’il existe des bénévoles autochtones qui donnent de leur temps.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires