Reconnaissance aux élèves de l’école forestière

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino

PERSÉVÉRANCE. La fin de l’année scolaire est souvent une occasion pour les établissements d’enseignement de rendre hommage aux élèves pour leur persévérance.

L’École forestière de La Tuque ne fait pas exception : elle a tenu une activité en connaissance pour ses élèves qui fréquentent la formation générale aux adultes (FGA) depuis janvier.

« Pour nous, il est très important de souligner les efforts et la réussite des élèves dans l’atteinte de leur but. Pour plusieurs élèves, l’équation école, famille, vie personnelle apporte son lot de défis. Aujourd’hui, ça nous fait un immense plaisir de leur transmettre toutes nos félicitations.», souligne Luc Dostaler, directeur adjoint.

On souligne que durant la dernière année scolaire, plus de 200 élèves ont fréquenté la formation générale aux adultes, que ce soit à temps plein ou quelques heures par semaines, de jour ou de soir. «L’activité reconnaissance a permis de souligner l’amélioration, la persévérance, l’assiduité et l’excellence scolaire de ceux qui se sont démarqués depuis janvier dernier», faisait savoir l’école forestière.

Ainsi, 20 élèves ont été mis en nomination par les enseignants et ont reçu un certificat honorant leur réussite. Un tirage au sort a été fait parmi les élèves nommés, et ce, dans chacune des catégories. Les gagnants ont tous reçu un chèque-cadeau de 50 $ de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice, offerte par le conseil d’établissement de la FGA.

Élève de l’année

Outre les élèves félicités dans ces 4 catégories, l’activité reconnaissance a aussi permis de souligner de façon toute particulière le cheminement scolaire d’une élève. Monique Papatie a été nommée élève de l’année, recevant ainsi la bourse de 250 $ et le trophée offerts par la Commission scolaire de l’Énergie.

Arrivée à La Tuque il y a 2 ans, elle s’est inscrite en FGA en novembre 2014 avec comme objectif d’obtenir son diplôme d’études secondaires (DES). « Monique a obtenu son DES en mars 2016. Malgré un parcours parsemé d’embûches, elle a su toujours regarder droit devant. Cette reconnaissance, elle la mérite vraiment. Elle me disait avoir de la misère à y croire, tout comme l’obtention de son DES, mais elle en est très fière », mentionne Vicky Larose, conseillère à la réussite scolaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires