Quand le train va… jusqu’au Lac-Édouard

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Quand le train va… jusqu’au Lac-Édouard
Marguerite Gagnon-Le Bel vient de sortir un livre qui agit comme complément historique à son premier livre

«Plusieurs années après la publication du volume souvenir Si le lac-Édouard m’était conté…, j’avais l’impression que tout n’avait pas été dit. J’ai donc décidé de reprendre la plume, sur un ton intimiste cette fois», peut-on lire derrière le livre de Marguerite Gagnon-Le Bel, Quand le train va.

Quand le train va… est le deuxième livre de Marguerite Gagnon, qui est née au Lac-Édouard. Plus intimiste, ce volume reflète l’essor important qu’à connu le Lac-Édouard avec la voie ferrée qui traversait le village. Mme Gagnon pousse aussi plus en profondeur l’histoire du sanatorium de Lac-Édouard. «J’y pensais depuis plusieurs années, confie Mme Gagnon. Comme mon mari a travaillé pendant 38 ans pour le Canadien National, je comptais beaucoup sur lui pour recueillir l’information. J’ai juste eu le temps de mener à terme avant qu’il ne décède à l’automne. C’est dommage qu’il n’ait pas vu le livre avant.»

Mme Gagnon a toujours été attachée à son village de Lac-Édouard et c’est pour cette raison qu’elle a réalisé autant de recherche pour qu’on se rappelle de l’histoire de ce village. Le 6 octobre dernier, Mme Gagnon a présenté le livre aux citoyens lors d’une fête organisée. «C’est un mélange d’anecdotes sur un fond d’histoire. Je veux que l’histoire du village se perpétue à travers les générations. J’ai aussi écrit ce livre pour mon plaisir», précise-t-elle.

Le volume est disponible en appelant à la municipalité de Lac-Édouard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires