Les Vulkins laissent une place aux Latuquois

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les Vulkins laissent une place aux Latuquois
Les trois Latuquois avec les Vulkins : Dereck Laflamme

Malgré une saison difficile en football collégial pour les Vulkins du Cégep de Victoriaville avec aucune victoire et sept défaites, l’entraîneur en chef Christian Perron n’a que de bons mots pour les trois Latuquois évoluant au sein de l’équipe : Dereck Laflamme, Myrick Hervieux-Gaudreau et Guillaume Jacques.

Même si les Vulkins ne détiennent pas encore de victoire cette saison, l’entraîneur Perron affirme que les joueurs progressent bien dans le concept d’équipe. Une vingtaine de nouveaux joueurs s’alignent avec le club cette saison. «Il faut oublier les séries, mais lors de nos deux dernières parties, nous avons perdu à une seconde de la fin et à une minute de la fin. Nous avons toujours regardé les performances des Latuquois avec les Vikings au fil des ans, puisqu’à La Tuque aussi l’équipe passe avant les joueurs.»

Dereck Laflamme en est à sa deuxième année avec les Vulkins. Lui qui était le quart-arrière l’an passé a connu une saison difficile. D’un commun accord avec son entraîneur, Dereck a accepté un changement de position comme receveur de passe cette année. «Dereck fait très bien comme receveur, affirme M. Perron. C’est un leader né! Il détient un rôle très important chez nous comme receveur et il joue aussi sur les unités spéciales. C’est tout un bonhomme!»

De son côté, Myrik Hervieux-Gaudreau, un demi-défensif à sa première année avec l’équipe, vient d’être honoré par l’école secondaire Champagnat en remportant la médaille du gouverneur. «Ses performances académiques se reflètent sur le terrain, approuve Christian Perron. Depuis la deuxième partie de la saison, Myrik chauffe les fesses des vétérans. Il évolue sur toutes nos unités spéciales et il fait un excellent travail. En tant que demi-défensif, il a le nez sur la balle comme on dit dans le jargon du football. Il couvre très bien ses joueurs, et il s’est bien adapté pour un joueur de première année.»

L’autre Latuquois à sa première année avec les Vulkins, Guillaume Jacques, a eu moins de chance cette saison, lui qui s’est blessé au camp d’entraînement. «Guillaume s’est cassé la clavicule avant la première partie, et il ne pourra pas revenir cette saison. C’est dommage parce qu’il avait bien fait comme receveur au camp d’entraînement. Toutefois, il continue de bien performer à l’école, il ne s’est pas découragé, et il gravite toujours dans l’entourage de l’équipe.»

«Malgré nos défaites, j’ai rarement vu un groupe d’athlètes qui est tissé aussi serré. Le concept d’équipe est primordial et nos trois Latuquois nous le rendent bien», conclut l’entraîneur des Vulkins.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires