Les grandes lignes du projet TRIADE

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les grandes lignes du projet TRIADE
Nadyre Beaulieu

À l’occasion du premier déjeuner-conférence de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-St-Maurice le 7 novembre dernier où 51 personnes étaient présentes, l’invitée était Nadyre Beaulieu, ingénieure forestière pour Abitibi-Bowater. Elle était sur place pour parler de TRIADE, un projet mis de l’avant par sa compagnie forestière.

Le projet TRIADE a été initié en 2003 par la Table sectorielle de l’industrie forestière. Il a été reconnu comme étant un projet-pilote en octobre 2005 par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. C’est en avril 2008 qu’il sera lancé officiellement. «Le projet TRIADE fait partie des mesures entreprises par la Mauricie pour minimiser les baisses de volume de bois, explique Nadyre Beaulieu. Nous sommes sur un grand territoire de 900 000 hectares qui s’étend du sud de La Tuque, jusqu’au nord du Lac-Saint-Jean, mais la majeure partie de notre territoire est situé en Mauricie. Pourquoi ce projet existe-t-il? C’est parce que les demandes sociales sur le territoire ont augmenté. Une des solutions est de mettre en oeuvre le zonage fonctionnel, un concept proposé en 1992 par deux Américains. En résumé, il s’agit d’une nouvelle façon de voir à l’organisation des activités, un peu comme le zonage dans une ville.»

Trois fonctions principales composent le projet TRIADE : la production forestière, l’aménagement écosystémique et la conservation. Son objectif général est d’assurer le développement durable de la forêt.

Le projet TRIADE possède le plus gros aménagement écosystémique au Québec, qui compte pour 70 % de son territoire. «L’aménagement a pour but de maintenir la biodiversité tout en mettant de l’avant une solution économique acceptable, ajoute Mme Beaulieu. Le volet de la production forestière s’étend sur 20 % du territoire. Dans le fond, c’est le jardin du forestier où les activités forestières sont favorisées. Puis, le volet conservation compte pour 10 % de notre territoire. C’est une zone de préservation du territoire dont 8 % est consacré aux aires protégées et 2 % aux refuges pour la biodiversité.»

En 2006-2007, le projet TRIADE aura permis de réaliser pour 1000 hectares de coupes écosystémiques dans le secteur du lac Clair. Le projet s’avère maintenant à être une vitrine pour les secteurs forestiers de partout dans le monde.

En 2008, une stratégie d’aménagement forestier basée sur le concept TRIADE sera déposée pour le territoire forestier mauricien.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires