La Tuque prend la relève d’Orléans Express

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
La Tuque prend la relève d’Orléans Express
: Dans l'ordre

Dès ce mardi 20 janvier, le service de transport intermunicipal prend la relève d’Orléans Express qui a cessera opérations dimanche 18 janvier dans la région. Ville de la Tuque, le CLD du Haut-St-Maurice, le Transport collectif du Haut-St-Maurice, Autocar Chevrette et la députée Julie Boulet ont officialisé le tout au cours d’une conférence de presse.

On sait que le gouvernement du Québec a accepté de verser 140 000 $ pour le financement de ce service, sur une période d’un an. L’autocar choisi pour le service sera celui d’Autocar Chevrette.

Le service sera offert quatre jours par semaine, soit les mardis, mercredis, vendredis et dimanches. « Selon l’analyse que nous avons faite du dossier, nous pensons qu’à quatre jours par semaine, nous serons en mesure de répondre aux besoins à un coût abordable. Le projet est d’une durée d’un an pour l’instant, mais notre intention est de faire une nouvelle demande de financement au MTQ dans un an pour aller chercher une entente de trois ans, affirme André Mercier, conseiller municipal et vice-président de la Corporation de transport adapté et collectif du Haut-St-Maurice. Selon ce dernier, il faut que les gens utilisent le service pour prouver que c’est réellement un besoin dans la région.

L’horaire a été conçu en fonction des liaisons vers Québec et Montréal et les billets seront en vente à la gare de La Tuque, auprès du transport collectif ou directement dans l’autocar pour les utilisateurs de Shawinigan et Trois-Rivières. Acquise par Ville de La Tuque, la gare du centre-ville sera le point de départ et d’arrivée de l’autocar. Les personnes à mobilité réduite pourront également profiter de ce nouveau service.

« C’est très significatif comme démarche», disait la députée de Laviolette, mettant en relief la prise en main de La Tuque dans ce dossier.

Tous les intervenants présents à la conférence de presse ont salué la rapidité des interventions de Ville de La Tuque depuis l’annonce d’Orléans Express. « Le jour même où le maire Normand Beaudoin a su que le service de transport allait cesser, il était déjà au téléphone afin de trouver une solution», disait HélèneLanglais, directrice des communications de ville de La Tuque.

«C’était important pour nous de ne pas laisser tomber nos citoyens qui ont besoin d’un service de transport entre La Tuque, Shawinigan et Trois-Rivières pour recevoir des soins de santé ou encore pour se déplacer. Nous n’avons qu’à penser aux étudiants de l’École forestière de La Tuque qui sont nombreux à utiliser ce service presque toutes les fins de semaines» soulignait le maire Beaudoin.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des