La passion du football pour un jeune Atikamekw

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

Les Vikings de l’école Champagnat en football juvénile ont été éliminés il y a plus d’une semaine en demi-finale contre l’école des Pionniers de Trois-Rivières. Kelsey Fontaine, un jeune Atikamekw de Wemotaci, a disputé sa première saison avec les Rouges, lui qui ne connaissait rien au football avant le début de la saison. Particularité intéressante : sa mère Béatrice Coocoo a fait le voyage Wemotaci-La Tuque pendant toute l’année, même pour les pratiques, afin que son fils de 15 ans puisse jouer.

C’est Kelsey qui s’est présenté auprès des entraîneurs au début de la saison afin de souligner qu’il désirait jouer au football. «Une personne, Alain Berthiaumme, m’a conseillé de jouer au football. J’ai été intéressé, et ma mère m’a conduit jusqu’à La Tuque», explique l’Atikamekw qui a eu 15 ans le 2 novembre dernier.

L’entraîneur Tommy Desbiens affirme qu’il est demeuré surpris de voir ce grand gaillard de plus de 200 livres se présenter, alors qu’il n’avait aucun joueur de cette taille dans la formation. «Kelsey ne connaissait rien au football lorsqu’il est arrivé. On a commencé à le faire pratiquer avec nous. Puis, nous avons demandé une dérogation à la ligue régionale pour qu’il puisse jouer avec nous. Comme il n’y a pas d’équipe à Wemotaci, la ligue a accepté.»

Un exemple de fiabilité

Même si Kelsey réside à plus d’une heure quinze de La Tuque, il était toujours présent. «Il a peut-être manqué deux pratiques, ajoute Tommy Desbiens. Et une fois, il pensait qu’on ne pratiquait pas à cause d’un orage! Mais s’il avait su, il aurait été sur le terrain! Il ne s’est jamais défilé pour une raison de transport. Kelsey était très apprécié dans l’équipe. Il était le gros gars de notre formation. Les autres gars sentaient qu’ils avaient besoin de lui, et ils l’ont vu d’une approche différente. C’est un gars tranquille, qui ne dérange pas, et toujours présents, même dans les activités qu’on organisait.»

Déjà pris en exemple

Qu’est-ce que le joueur de ligne défensive a le plus aimé à sa première saison? «Les contacts! J’ai aimé faire des plaqués, ça défoule beaucoup! Je me sentais bien dans l’équipe parce que les gars m’ont beaucoup encouragé, autant dans les pratiques que dans les parties. Ce n’était pas difficile pour moi de toujours voyager pour les pratiques et les parties. C’est certain que je veux rejouer l’an prochain. Ma famille et moi sommes en discussion à savoir si j’irais à l’école secondaire à La Tuque l’an prochain. C’est certain aussi que sans l’appui de ma mère, je n’aurais pas pu jouer. Je suis content de ce qu’elle a fait pour moi.»

Bien entendu, la petite communauté de Wemotaci savait qu’un jeune de 15 ans jouait avec les Vikings. «Mes amis m’ont félicité, et il y a même des jeunes qui m’ont dit qu’ils voulaient jouer au football comme moi plus tard. C’est flatteur de se faire déjà prendre en exemple!»

Sa mère Béatrice soutient avoir vu le comportement de son fils changer en cours de saison. «Je voulais que Kelsey recommence à faire du sport cette année. C’est lors de la première pratique qu’il a vraiment aimé à cause de l’accueil qu’il a eu par l’équipe. J’ai vu un gros changement dans son comportement, surtout pour les études. Il est allé voir une partie du Rouge et Or de l’Université Laval avec d’autres gars de l’équipe, et en revenant, il m’a dit qu’il savait qu’il voulait devenir footballeur et aller à l’Université Laval! Ce n’était pas un fardeau pour moi de le voyager, c’était très valorisant de le voir sur le terrain dès la première pratique!»

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des