La halte routière de la route 155 nord vandalisée

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
La halte routière de la route 155 nord vandalisée
De l’extérieur

«Il existe souvent du vandalisme dans les haltes routières du Québec mais jamais de cette ampleur», déclare Brigitte Blais, agente d’information pour le ministère des Transports du Québec (MTQ).

Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, la halte routière Curé-Normandin située à la hauteur du chemin du lac-Édouard a été fortement endommagée. La halte demeurera fermée pour une période indéterminée. «Les estimations préliminaires indiquent qu’il en coûtera entre 3000 et 5000$ pour la restaurer, explique Mme Blais. C’est surtout dans la toilette des hommes que la majeure partie du vandalisme a eu lieu. De la plomberie a été arrachée, le lavabo, le distributeur de savon, le séchoir à main et l’électricité a aussi été endommagée. La toilette des femmes devrait rouvrir plus rapidement mais nous ne pouvons pas encore donner de date. Des travaux professionnels seront nécessaires pour la plomberie et l’électricité. C’est dommage puisqu’il s’agit d’un endroit où on retrouve un bon achalandage.»

On retrouve des caméras de surveillance à cette halte routière. Toutefois, comme les vandales ont coupé l’électricité, il n’y a que quelques secondes où l’on voit les suspects. La bande-vidéo sera remise à la Sûreté du Québec pour enquête.

Rappelons que la halte routière devait coûter 273 000$ au départ, tel qu’annoncé en septembre 2001 par le ministre délégué aux Transports et à la Politique maritime, Jacques Baril. Finalement, la halte aura coûté 875 000$ au total. Sa construction a débuté le 4 février 2002 et son ouverture officielle a eu lieu le 5 septembre 2003.

Le coût de la halte avait triplé à l’époque puisque les responsables de la halte n’avaient pas prévu l’entrée en vigueur de la loi sur le captage de l’eau souterraine et de la loi sur la qualité de l’eau potable.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des