La finale du motocross du Stade olympique échappe à deux Latuquois

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

Stéphane Dupont n’en était pas à sa première présence au motocross du stade olympique le 30 septembre dernier, mais c’était tout le contraire pour le jeune Kevin Laflamme qui en était à sa première course à l’intérieur.

Les deux Latuquois ont été incapables de se tailler une place pour la grande finale, mais Kevin a impressionné en devançant son compatriote. «Il ne me manquait pas grand-chose pour passer en finale, souligne Kevin. Il me manquait seulement une demie seconde.»

Au total, Kevin a terminé 34e sur les 57 concurrents. De son côté, Stéphane Dupont s’est classé 35e, tout juste derrière Kevin. «Autant moi que Stéphane, nous étions surpris que j’ai terminé devant lui. J’étais le plus jeune de la compétition à 16 ans. Seulement de voir la piste c’était impressionnant. Je me sentais stressé mais je devais me dire qu’il s’agissait d’une course comme une autre… avec le calibre 10 fois plus fort qu’à l’habitude.»

Kevin a chuté lors des qualifications, ce qui ne lui a pas permis de réaliser un meilleur temps. «J’étais déçu mais j’ai l’avenir devant moi. Je crois que j’ai le potentiel pour retourner souvent au motocross du Stade.»

Au cours de la saison, Kevin a terminé troisième au championnat des intermédiaires 125. C’est ce qui lui a valu une invitation pour la course du Stade.

Stéphane Dupont

Du côté du professionnel latuquois, il en était à sa 5e participation à une épreuve du Stade olympique. «On s’habitue à la pression mais elle est toujours présente», soutient-il.

Effectivement, Stéphane est demeuré surpris de se faire devancer par Kevin. «Oui, il m’a surpris et surtout de la façon qu’il a géré son stress.»

Toutefois, Stéphane était déçu que la formule de la course ait changé. Il s’agissait de contre-la-montre et non pas d’une course de qualification contre d’autres coureurs. «C’est décevant parce que ma force cette saison c’était les départs.»

L’année prochaine sera probablement la dernière saison de Stéphane. «J’aimerais me concentrer à 100% sur le motocross l’été prochain et ne pas travailler. Je vise un top 5, question de finir ma carrière en beauté à 30 ans.»

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des