Éric Tapps : Adéquiste dans l’âme

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Éric Tapps : Adéquiste dans l’âme
Éric Tapps

Candidat adéquiste dans le comté de Laviolette, Éric Tapps en est à sa première expérience politique en tant que candidat et il compte bien mener une campagne féroce en se préoccupant, entre autres, de l’industrie forestière.

L’homme de 32 ans et boucher de métier axera sa campagne sur l’industrie forestière. «Si je suis élu, je désire regrouper tous les intervenants forestiers à une même table pour trouver des solutions pour la relance de l’industrie forestière. Pour les autres dossiers, il est encore trop tôt dans la campagne pour se prononcer.»

Résident de Trois-Rivières, M. Tapps affirme que sa grande force est d’être proche des gens. Une valeur qui rejoint l’Action démocratique du Québec (ADQ). «Je vote pour l’ADQ depuis 1996 puisque le chef Mario Dumont a toujours rejoint mes valeurs. Je suis un Adéquiste dans l’âme alors ça allait de soi de rejoindre ce parti. C’est un parti proche des gens, pour les gens, et qui prône des valeurs familiales. L’ADQ ne parle pas juste d’argent, le parti parle pour et avec les gens.»

Qu’est-ce qui a poussé M. Tapps à se lancer en politique, surtout contre le monument qu’est Julie Boulet dans Laviolette? «Je sais que ce sera une chaude lutte avec Mme Boulet puisqu’elle est bien établie dans le comté, mais j’entends lui livrer une bataille sérieuse. J’ai pris de l’expérience en politique en étant un bénévole acharné lors de la campagne de Mme Claude Durand, du Parti Conservateur, lors de la dernière élection fédérale.» «Je serais présent sur le terrain pendant la campagne pour rencontrer et écouter les gens du comté», conclut M. Tapps.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des