De plus en plus de Latuquois à la Classique

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

La relève pour les courses de canots de compétition semble prendre forme à La Tuque, puisque pour une deuxième année consécutive, cinq tandems avec au moins un Latuquois seront de la 75e Classique de canots.

Le duo le plus prometteur est celui d’Yves Dénommé et de Jules Baillargeon. D’ailleurs, l’équipe latuquoise avec sa 16e position de l’année dernière, a reçu la plaque du meilleur espoir pour la course de cette année. Le duo ramera ensemble pour une deuxième année consécutive. «Notre objectif de l’année dernière était une 15e position, explique Yves Dénommé, fils du célèbre Ovila Dénommé. On était quand même fier de notre seizième place après avoir versé trois fois pendant la Classique. Notre objectif de cette année est de rentrer dans les 10 premiers», évoque-t-il d’un ton confiant.

De son côté, Jules Baillargeon lance des fleurs à son partenaire. «Yves m’a beaucoup aidé techniquement cette année. On se servait trop de notre force. Yves a trouvé une nouvelle technique et c’est beaucoup plus facile depuis ce temps.»

C’est lors de la course de canots à La Tuque qu’Yves Dénommé a décelé une faille dans le coup de rame. «Un ami nous a filmés pendant la course, et j’ai regardé ça. Je suis allé pratiquer un nouveau mouvement seul, puis tout me semblait facile sans être fatigué. Quand tu sais comment ramer, c’est facile le canot. Il faut avoir deux vitesses en canot et on en avait qu’une l’an passé.»

L’équipe #23 est convaincue de la victoire facile du duo Lajoie-Triebold. «Mais ce sera très serré entre les positions 2 à 10. »

Sylvain Greffard et Guy Renaud

Sylvain Greffard en sera à sa neuvième Classique, mais la première sans un de ses frères Yves ou Denis. Il fera équipe avec Guy Renaud.

«Guy est venu me voir après la Classique l’année dernière et on avait commencé à s’entraîner. Nous avons repris l’entraînement tôt au printemps, explique Sylvain Greffard. La passion est toujours là, mais j’avais arrêté au travers des enfants et de la construction d’une maison.»

Le premier objectif de l’équipe sera de compléter la Classique, ce qui serait une première en trois départs pour Guy Renaud. «Je crois qu’on a le potentiel pour rentrer dans les 30 premiers, affirme Sylvain Greffard. Je crois qu’avec mon expérience, ça prendra une malchance pour ne pas finir la course. Mais il y aura du calibre comme c’est la 75e Classique.»

100 ans d’âge dans le canot

Le tandem #77 de Mario Gélinas et d’Yves Greffard est sans aucun doute le plus expérimenté de tous les Latuquois. À 50 ans chacun, ce sera une 20e Classique pour Mario Gélinas et une 17e pour Yves Greffard.

«C’est surtout pour le défi et pour se donner une raison de demeurer en forme», confie Yves Greffard. «Nous sommes en santé et nous avons encore l’opportunité de faire la Classique. Seulement d’être présent sur la rivière et de terminer la Classique sera un bel accomplissement. Nous voulons donner notre maximum, tout en respectant notre corps», ajoute Mario Gélinas.

Steve Bordeleau et Jimmy Denis

Pour la première fois, Steve Bordeleau fera équipe avec Jimmy Denis. Le premier détient quatre Classiques à son actif, donc son 5e départ cette année, et le second en sera à sa deuxième course.

«Comme c’est difficile de se voir en raison de nos horaires, nous avons surtout pratiqué en C-1, indique Steve Bordeleau. Nous voulons la faire pour participer et c’est une raison pour se tenir en forme. Si on se classe entre le 30e et 35e rang, on serait satisfait. Disons qu’avec les deux bébés chacun de notre côté, ils nous prennent beaucoup de temps aussi.»

Une année difficile

L’année 2008 n’a pas été la meilleure pour le Latuquois d’origine Dominic Chamberland, lui qui en sera à sa quatrième Classique. «J’ai commencé l’entraînement avec mon partenaire de l’an passé, mais il a été obligé d’arrêter en raison d’un problème de santé. Finalement, Dany Marchand de Shawinigan se cherchait aussi un partenaire, alors nous ferons la Classique ensemble. Notre objectif est de faire de notre mieux et de la finir. Comme Dany en sera à sa première Classique, ça ne sera pas évident, mais il est surprenant pour un gars de première année.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires