Chasseurs en herbe: expérience de chasse au petit gibier

Par Francine Beaupre

Le projet pilote «Chasseurs en herbe» du Club de tir La Jolie Tuque va bon train. 15 jeunes profitent de l’expertise d’instructeurs chevronnés pour apprivoiser le monde de la chasse. Pour ces jeunes, c’est une expérience hors du commun qui restera à jamais gravée dans leur mémoire.

Lors de la Coupe Québec d’appel à l’orignal, j’ai rencontré ces jeunes, certain avec leurs parents. Ils étaient tous enthousiastes et suffisamment sûrs d’eux pour se présenter à la Coupe Québec d’appel à l’orignal. «Je leur ai dit que s’ils s’inscrivaient, je m’inscrirais moi aussi», soulignait Serge Mathieu, leur formateur. Ils ont donc travaillé très fort afin d’être fin prêts pour le concours. «Plusieurs parents doivent d’ailleurs commencer à être agacés d’entendre caller leurs enfants» me disait M. Mathieu en riant.

Les parents se disaient enchantés de la formation que reçoit leur enfant. «Mon fils est tellement content. Il nous raconte tout ce qu’il apprend. Je vous dis qu’on entend caller à la maison ces temps-ci», me confiait une mère. Les jeunes ont d’ailleurs été choyés par Canards illimités qui leur a remis des appelants pour les canards et outardes, un cornet pour l’appel à l’orignal ainsi que plusieurs autres articles liés à la chasse.

«Lors de la journée du concours de bûcherons, les jeunes ont été initiés à l’arc ainsi qu’à l’arbalète. Naturellement, les jeunes ont aussi participé à une séance de tir au Club de tir. «Nous avions plusieurs calibres. Ils ont essayé le fusil et la carabine», ajoutait-il. Ils ont aussi appris les techniques de chasse aux cervidés.

«Nous sommes allés rencontrer un chasseur de sauvagines, d’oies blanches et d’outardes. Nous n’avons pas pu chasser, car la sauvagine n’était pas au rendez-vous, mais nous avons fait de l’observation d’oies blanches et d’outardes et pratiqué l’appel avec eux», mentionnait le formateur. «Ils ont pu voir l’installation des caches».

L’expérience prendra fin avec une chasse au petit gibier à la pourvoirie du Domaine Touristique. Cette fin de semaine viendra clore le projet et tout ce beau monde se retrouvera après les fêtes pour un souper de gibier.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des