Allison Patry : un adieu qui se veut un au revoir!

Par Francine Beaupre
Allison Patry : un adieu qui se veut un au revoir!
Allison Patry et ses élèves en seront à leur troisième et dernier spectacle du genre. « C’est beaucoup de travail

Allison Patry présentera son troisième et dernier spectacle au Complexe culturel Félix Leclerc le 7 avril prochain à 19 h. Accompagnée des enfants de son école de danse, Allison nous offrira ce dernier spectacle comme un beau cadeau, tout juste avant de quitter La Tuque pour entamer des études universitaires en kinésiologie. « Ce spectacle, c’est ma vie des années 1980 à aujourd’hui », nous confiait Mme Patry.

On y entendra la musique qui l’a accompagné au fil des ans : Queen et Tina Turner entre autres. « On rendra aussi hommage à Whitney Houston qui est décédée cette année », soulignait Mme Patry.

Pour ce spectacle, la danseuse a décidé de s’entourer de musiciens et de danseurs professionnels en plus de ces étudiants. « J’ai toujours eu des artistes invités afin d’offrir de la variété au public », précisait-elle.

Cette année, elle s’entoure d’amis. Elle sera accompagnée de trois guitaristes chanteurs, de la chanteuse latuquoise Émilie Brochu, de la danseuse de la troupe Famous et amie Anne-Rose Cupidon et de la Latuquoise Véronique Bédard, bachelière en danse, qui brulera les planches pour la première fois à La Tuque.

« Je suis très fébrile, très émotive. Faire un dernier spectacle, c’est comme fermer une porte sur quelque chose, mais comme je vais continuer à enseigner la danse ici durant les fins de semaine, la coupure sera moins difficile », estimait la danseuse.

Pour ce troisième spectacle, Allison se met la barre haute. Elle veut partager avec les spectateurs, toutes ces émotions qui l’animent. « C’est le spectacle des élèves de 2 à 17 ans. Je serai là, mais pas à l’avant-scène. Mais je serai là », nous confiait-elle avec un énigmatique sourire.

Faire un retour aux études, c’est une décision qui s’est imposée à elle. « Être travailleuse autonome n’est pas simple. Je dois aller me chercher quelque chose de solide comme formation. En kinésiologie, je serai dans mon domaine. Je veux travailler avec les athlètes, leur permettre de pratiquer leur sport sans danger pour leur musculature », précisait-elle.

Depuis ses débuts à La Tuque, Allison a formé plus de 300 enfants à la danse. Elle a établi avec eux des liens solides qu’elle entend bien continuer à entretenir en se gardant un pied-à-terre ici.

Rappelons que le premier spectacle qu’Allison avait présenté avec ses élèves pour la fête des Mères en 2009 avait reçu un bon accueil de la part du public. « J’avais 50 étudiants à ce moment et le spectacle avait remporté un bon succès ». Aujourd’hui, ce sont 125 élèves qui fréquentent son école. Elle avait présenté un second spectacle ayant plus d’envergure et ça avait été une autre réussite. Elle avait presque fait salle comble ce qui l’avait enchanté.

Malgré que ce soit son dernier spectacle du genre, Allison tient à préciser que ses projets de danse sont loin d’être terminés. « Je travaille toujours avec Sandie Letendre pour un projet de comédie musicale et la danse, c’est loin d’être fini. Ça prendra une autre allure, c’est tout », concluait-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires