Un montant de 239 861$ en surplus pour La Tuque

LA TUQUE. La directrice des finances et trésorière à Ville de La Tuque Christine Gervais a déposé mardi soir le rapport financier pour la dernière année, et la Ville a réalisé un surplus de 239 861$.

Au 31 décembre 2023, le surplus accumulé non affecté s’élève à 4,596 M$, une somme de 1 M$ avait été affectée lors de la confection du budget 2013. Pour le budget 2024, aucune somme n’a été affectée.

Il existe un écart de 212 000$ de plus en revenus entre le bilan et le budget par la taxation foncière à la suite de nouvelles constructions, un écart positif de 190 000$ provenant des installations de loisirs, un écart de 150 000$ provenant des droits de mutations immobilières; et un écart de 720 000$ provenant de la hausse des taux d’intérêt. 

On retrouve notamment une somme 420 000$ en moins dans les dépenses pour les salaires et bénéfices marginaux, et une hausse de 145 000$ pour le déneigement, de 121 000$ pour les matières résiduelles, de 209 000$ pour la location de machinerie.

La dette à long terme passe quant à elle de 48,4 M$ en 2022, comparativement à 57,1 M$ pour 2023.

Toutefois, la dette à payer par les contribuables passe de 39,3 M$ pour 2022, à 38,6 M$ pour 2023.

« On a eu des dépassements de coûts dans tous les secteurs au niveau des dépenses, commente Christine Gervais. C’est pourquoi des soumissions ont été rejetées et qu’on a reporté des choses. Même le plus bas soumissionnaire était souvent beaucoup plus haut que l’estimation qu’on pouvait en faire.

« Le conseil est satisfait du résultat du bilan financier. On finit avec un surplus, ce qui est une bonne nouvelle. Dans le contexte économique et avec la hausse de l’inflation qu’on vit actuellement, c’est presque un tour de force. Tout coûte plus cher pour tout le monde, incluant la Ville. Heureusement on a reçu un coup de pouce avec le point de TVQ, négocié d’un pacte fiscal avec le gouvernement. Ça nous a donné un peu d’air, et pour être certain que ça reste, on a demandé au gouvernement qu’il le mette dans une loi. Ce qui me rend le plus fier de ce bilan est lié à la dette. En 2023, la dette totale à rembourser a monté parce que nous avons réalisé plusieurs projets, mais le plus important pour nous, c’est la portion de la dette qui est taxée aux citoyens. Elle est en baisse. Nous avons fait nos devoirs et nous avons été chercher un maximum d’aide financière pour réaliser les projets », a exprimé le maire de La Tuque Luc Martel.