Fin de saison exceptionnelle pour les Vikings

Fin de saison exceptionnelle pour les Vikings

FLAG-FOOTBALL. La finale régionale scolaire de flag-football féminin a permis aux Vikings de l’école secondaire Champagnat de se démarquer à Trois-Rivières en remportant leur première bannière.

Déjà, avant de prendre part à la fin de semaine de finale, les étudiantes du niveau secondaire 3, 4 et 5 s’étaient assurées d’une place en série avec 2 victoires et terminant la saison régulière avec une fiche exceptionnelle de 7 victoires, 1 défaite et 1 match nul.

En quart de finale, les Vikings affrontaient l’école secondaire des Pionniers de Trois-Rivières.

«La quart-arrière des Vikings a rapidement trouvé ses cibles pour gagner dès les premiers jeux et ainsi mettre beaucoup de pression sur la défensive des Pionniers. La rapidité des receveurs a permis de donner l’avance aux Vikings et la défensive latuquoise s’est assurée que l’attaque des Pionniers ne puisse progresser, ne laissant aucune chance à l’équipe trifluvienne de marquer des points en plus de réussir quelques interceptions faisant que la partie s’est terminée avec le pointage de 25 à 0», ont rapporté les responsables de l’équipe.

Les Vikings ont remporté une victoire de 14 à 13 contre le Séminaire Ste-Marie de Shawinigan (SSM), en demi-finale. Après une demie chaudement disputée, alors que le SSM menait 13 à 6, les Vikings ont égalisé le pointage lors d’un touché. On rapporte que le reste du match a été déterminant lorsque l’équipe latuquoise a effectué un excellent botté d’envoi.

«Le ballon s’est automatiquement retrouvé dans la zone des buts. Bien que le SSM ont fait un touché de sureté, leur principale erreur a été de sous-estimer la défensive des Vikings qui a marqué un dernier point déterminant, remportant ainsi le match avec la marque finale de 14 à 13», rapportent les Vikings.

En finale contre le Collège Notre-Dame-de-l’Assomption de Nicolet (CNDA), les Vikings ont démontré beaucoup plus de caractères dès les premiers jeux. La Tuque a rapidement pris une bonne avance sur l’équipe de Nicolet avec la marque de 19 à 7.  «Au-delà de la fatigue et des blessures, les Vikings ont démontré beaucoup de force, de caractère et de solidarité. La défensive s’est alors dressée fièrement devant l’attaque du CDNA, mettant ainsi fin à la partie, signant la victoire de l’équipe», terminent les dirigeants de l’équipe féminine.

Les vétérans Chloé Bédard, Maxime Lachance, Laurie Boulet et Mégan Awashish accrochent leurs crampons du secondaire, non sans fierté avec une telle performance.

«Dans ce sport, un vieil adage raconte que l’attaque remporte les parties alors que la défensive, quant à elle, remporte le championnat. Et c’est exactement ce qui s’est réalisé», évoquent les responsables de l’équipe.