Le combat contre la mort du juge Louis de Blois au petit écran

Par Michel Bedard
Le combat contre la mort du juge Louis de Blois au petit écran
Le juge Louis de Blois de Sillery

Grâce à leur courage, à leur ténacité et à leur bravoure, des êtres d’exception ont gagné un combat contre une mort certaine. L’histoire bouleversante du juge Louis de Blois, de Sillery, comme seul survivant d’un écrasement d’avion dans la région de La Tuque, animera le deuxième épisode de la série documentaire «J’ai frôlé la mort!» produite par La Presse Télé, le lundi 5 avril prochain à 21 h, sur les ondes de Canal D.

De passage à Québec récemment, l’équipe de production de cette série de huit épisodes a tenu un visionnement de presse très révélateur de la qualité de ces documentaires qui présentent chacun l’histoire d’une personne ayant survécu à une mort certaine.

 

L’épisode intitulé «Perdu en forêt» rappelle avec précision le drame vécu par le juge Louis de Blois. Le 9 mai 2002, un Cessna s’envole du lac des Passes dans la région de La Tuque. Quelques secondes après le décollage, l’avion pique du nez et s’abîme dans les eaux glaciales. Seul survivant de l’accident, le juge de Québec, âgé de 67 ans et ayant subi cinq pontages coronariens, tente de survivre en attendant les secours. Pendant son séjour en forêt, il trouve la force intérieure pour surmonter cette épreuve. «Je pensais à mon défunt père qui me disait: «Louis, la vie est belle. Elle vaut la peine d’être vécue». Ça m’encourageait beaucoup. J’avais besoin de courage à ce moment-là», y raconte le survivant.

 

D’autres vibrants témoignages de membres de sa famille et d’amis complètent le documentaire, dont on peut visionner des extraits au www.canald.com sur Internet. L’émission d’une heure sera aussi diffusée en rappel le jeudi à 23 h et le dimanche à 15 h.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des