«Esther, oie sauvage» présentée à l’église de Lac-à-Beauce

«Esther, oie sauvage» présentée à l’église de Lac-à-Beauce

François Barbeau

THÉÂTRE.  L’église de Lac-à-Beauce accueillera à un événement fort particulier, le samedi 29 avril prochain à 20h.

La conteuse, Françoise Crête présentera à cette occasion le spectacle de contes et de théâtre d’objets «Esther, oie sauvage». Le spectacle est produit par les productions Cambronne.

Elle en convient, le type d’événement est particulier.

Mme Crête a créé le spectacle à la suite d’un fait historique dont elle a entendu parler et qui l’a fascinée. « En 1738, il est arrivé un jeune marin à Québec. Ce jeune marin s’est avéré être une jeune fille juive. Elle arrivait en Nouvelle-France sans certificat de catholicité», a indiqué Mme Crête, fascinée par ce fait historique. Cela faisait cinq ans qu’Esther avait survécu en France «en habit de garçon» avant d’arriver clandestinement en Nouvelle-France.

Dans son récit, elle raconte les cinq années qu’Esther a passées en France et son débarquement dans son nouveau pays d’adoption.

« Il y a beaucoup de résonance avec des événements d’aujourd’hui : l’intolérance face à certaines religions, (…)  entre Bayonne et St-Esprit, il y avait un pont avec une barrière qui faisait que les juifs ne pouvaient pas circuler la nuit», relate la conteuse.

Esther savait qu’elle ne pouvait pas survivre comme femme, alors elle s’est déguisée en garçon.

«Hier comme aujourd’hui, il y a des femmes qui résistent et qui vont briser les règles pour conserver leur liberté», fait observer Françoise Crête.

Mme Crête nourrit sa passion pour le conte depuis une 2003. Mime, théâtre, clown, elle maîtrise plusieurs formes d’expressions depuis fort longtemps. Elle est originaire de la Mauricie et connaît bon nombre de Latuquois.

«Le théâtre d’objets est à partir de certains objets qu’on choisit, mais on ne se servira pas de leur utilité première (…) C’était la première fois que ça se faisait au Québec, une fusion entre le conte et le théâtre d’objets», précise l’artiste. Mme Crête a effectué une tournée au Québec et en France récemment.

Les gens qui désirent voir «Esther, oie sauvage» peuvent contacter Hélène Drolet, à 819 523-9139 pour obtenir des billets. Sinon, on pourra se procurer des billets à la porte de la chapelle du Lac-à-Beauce, le soir du spectacle.

Le spectacle sera présenté grâce à Jocelyn Drolet, originaire de La Tuque et propriétaire d’un chalet à Lac-à-Beauce, ainsi que Sylvain Ferland, producteur. Ils ont fait les démarches afin de pouvoir ouvrir la petite église du Lac-à-Beauce, le temps de cette soirée de conte.