«Elle est spéciale cette élection-là» – Philippe Couillard

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
«Elle est spéciale cette élection-là» – Philippe Couillard
Sur la scène, le premier ministre sortant était accompagné de ses quatre candidats en Mauricie : Pierre-Michel Auger (Champlain), Marc H. Plante (Maskinongé), Jean-Denis Girard (Trois-Rivières) et Pierre Giguère (Laviolette – Saint-Maurice).

Philippe Couillard à Shawinigan pour mobiliser les militants ÉLECTIONS. À moins d’une semaine du scrutin, Philippe Couillard était à Shawinigan mardi soir pour un grand rassemblement de campagne réunissant ses quatre candidats en Mauricie. Environ 150 militants étaient réunis dans le secteur Grand-Mère, au local électoral du candidat libéral de Laviolette – Saint-Maurice, Pierre Giguère. Tout en les remerciant des efforts mis lors des derniers jours pour le vote par anticipation, le premier ministre sortant a exhorté les militants à redoubler d’efforts le 1er octobre. «Elle est spéciale cette élection-là. Elle est serrée. Il y en a beaucoup qui vont se décider à la dernière minute dans l’urne. Il faut y aller encore plus fort», a lancé le chef du Parti libéral du Québec (PLQ) comme un cri de ralliement. Flanqué de ses quatre candidats régionaux, Pierre-Michel Auger (Champlain), Marc H. Plante (Maskinongé), Jean-Denis Girard (Trois-Rivières) et Pierre Giguère (Laviolette – Saint-Maurice), Philippe Couillard a salué le travail de ce dernier dans deux dossiers tout particulièrement : la Maison Aline-Chrétien pour les personnes en fin de vie et l’agrandissement de l’école Sainte-Marie, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel.  «Pierre Giguère, c’est un gars qui me donnait l’heure juste quand j’avais des questions pour lui sur les enjeux agricoles par exemple.» Essentiellement, le chef libéral a concentré ses attaques sur la Coalition Avenir Québec (CAQ) et son leader. «La question qu’il faut se poser, c’est ‘’À qui je fais le plus confiance?’’ François Legault raconte qu’on a besoin de jobs à 25$ de l’heure, mais les propriétaires d’entreprises disent qu’à ce salaire-là, ils devront fermer leurs portes. Tu ne peux pas dire que tu connais l’économie quand tu parles comme ça.» Philippe Couillard a rappelé quelques grands engagements du PLQ dans cette campagne : des soins dentaires gratuits pour les jeunes de 16 ans et moins et les aînés à faible revenu; des stationnements gratuits pour les visiteurs dans les CHSLD et un maximum de 7$ dans les hôpitaux (2 premières heures gratuites); un 2e professeur dans les salles de classe de la maternelle et de 1e année pour identifier les  élèves en difficulté; et des ressources supplémentaires dans les écoles (3000 postes), les soins à domicile (1500 postes) et les CHSLD (2000 postes). Le chef libéral a également rappelé que son parti avait créé 215 000 emplois au Québec dans les quatre dernières années, dont 7000 dans la région. «Il y a encore des défis ici, mais le chômage a reculé de 4% dans la région durant notre mandat. Auparavant, on parlait de chômage et de pauvreté pour désigner la Mauricie. Aujourd’hui, on parle d’innovation en donnant l’exemple du DigiHub», a-t-il conclu.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des
Pierre
Invité
Pierre

Il n’est pas si loin M. Legault avec le salaire de 25$/h En 2000 le salaire minimum se situait à 6.90$/h alors que dans une usine en région soit la beauce en 2000 le salaire était de 12$ à 13$/h soit une différence de 5$ à 6$/h ou presque le double. Si on reprend le salaire minimum de 12$/h + 5 ou 6$/h = 17$ à 18$/h en région. Il faut noter que le salaire en ville en l’an 2000 était entre 15$ et 18$/h + 6$/h = 21$/h à 24$/h. Pour savoir s’il nous en reste plus dans nos… Read more »