Quand Quoquochi et Blackburn brillaient à Québec

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Quand Quoquochi et Blackburn brillaient à Québec
Deux jeunes joueurs du Haut Saint-Maurice qui ont marqué l'histoire du Tournoi Pee-Wee de Québec: Arthur Quoquochi et Pierre Blackburn. (Photo : (Photos Collection Tournoi Pee-Wee de Québec- Fonds Photo moderne))

HOCKEY. Plusieurs légendes de la LNH ont pris part au Tournoi International de Hockey Pee-Wee de Québec (T.I.H.P.W.Q.) dont la 60e édition se mettra en branle le 13 février prochain.

À 11 ou 12 ans, les Auston Matthews, Wayne Gretzky, Connor McDavid, Patrick Roy, Brett Hull, Mario Lemieux, Steven Stamkos, Anze Kopitar, Pierre Larouche et Eric Lindros laissaient déjà entrevoir à Québec tout le talent exceptionnel qu’ils allaient démontrer une dizaine d’années plus tard sur les patinoires de la LNH.

L’histoire fascinante de cette compétition vient de faire l’objet d’un livre: La partie n’est pas terminée : l’épopée du plus grand tournoi de hockey Pee-Wee au monde.«Depuis 1960, de grands joueurs sont passés par Québec. Toutefois, plusieurs autres qui n’ont pas atteint les rangs professionnels ont marqué à leur façon l’histoire du tournoi. C’est ça que nous souhaitions véritablement faire découvrir», précisent les auteurs, Jean-Pierre D’Auteuil et Jean-Philippe Otis.

Parmi ces héros obscurs, quelques-uns sont natifs de la Mauricie. L’ouvrage contient notamment une superbe photo du Latuquois Pierre Blackburn qui s’était illustré le 2 février 1967 avec une performance de sept points (5b 2p) dans une victoire de 7-3 sur Buckingham. Leader des Louveteaux de La Tuque (B), le jeune attaquant avait marqué trois autres buts la partie précédente contre Hershey.

Le Roi des lancers frappés

Un autre représentant du Haut Saint-Maurice a droit à un beau traitement dans cet ouvrage contenant plus de 450 photos: Arthur Quoquochi. Né à Wemotaci, le joueur d’origine atikamekw a marqué l’histoire du tournoi le 26 février 1962 avec une performance de sept buts pour guider les Indiens du Québec (C) vers un gain facile de 11-0 contre Saint-Georges-de-Beauce. Cette formation composée de joueurs autochtones en provenance de partout au Québec devait aussi remporter la finale de la Série Indienne contre le club des Six Nations par la marque de 4-3.

Surnommée le Roi des lancers frappés, Quoquochi avait été l’une des vedettes de cette 3e édition du tournoi. Parmi les autres joueurs qui s’étaient illustrés cet hiver-là, un certain Guy Lafleur avait terminé la compétition avec une fiche de 32 points (18b 14p). D’autres futures vedettes de la LNH étaient également à Québec en 1962: Daniel Bouchard (LaSalle), Marcel Dionne (Drummondville), Gilbert Perreault (Victoriaville), Robbie Ftorek (Boston) et Rick MacLeish (Peterborough).

Quelques semaines après avoir remporté la Coupe Memorial en 1969 avec le Canadien Junior de Montréal, en compagnie de Gilbert Perreault, Arthur Quoquochi fut repêché par les Bruins de Boston. Le brillant attaquant n’a jamais atteint la LNH mais a joué dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec les Bears de Hersey et les  Braves de Boston. Le fier représentant de la nation atikamekw est aussi connu pour avoir dénoncé les abus dont il a été victime lors de son passage dans un pensionnat autochtone à Pointe-Bleue, dans la région du Lac Saint-Jean.

Vendu au coût de 29,95$, La partie n’est pas terminée: l’épopée du plus grand tournoi de hockey Pee-Wee au monde est disponible sur www.boutique.tournoipee-wee.qc.ca ou dans les boutiques Hockey Experts de Shawinigan et Trois-Rivières.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des