Phénix band : le groupe est très fébrile de jouer à La Tuque

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Phénix band : le groupe est très fébrile de jouer à La Tuque
Phénix band (Photo : Courtoisie )

Les Jeudis centre-ville, cette semaine, ne laisseront personne indifférent. En première partie, à 19h30, on pourra assister à la prestation du Phénix band, un groupe formé de trois Latuquois, soit Annabelle Gingras, chanteuse, Stéphane Gaudet, bassiste, Martin Filion, batteur ainsi que de Stéphane Robichaud, guitariste.

Si vous aimez le son de Pink Floyd, AC/DC, REM, les Doobie Brothers, Tina Turner, Eric Clapton, les Rolling Stones, vous allez être servis à souhait.

Les musiciens sont très fébriles de jouer dans leur patelin, surtout dans un événement de la taille des Jeudis. «Ça va être cool. Les parents, les amis, tout le monde va être là», fait remarquer Stéphane Gaudet.

Les membres du Phénix band jouent d’abord pour le plaisir, puisqu’ils ont tous quatre des carrières bien établies.

«On fait un spectacle rock, mais on est capable de jouer du country, du rétro. Notre guitariste, je dirais que c’est une bible de la musique», évalue également Stéphane Gaudet, qui a renoué avec la basse lors de la formation de son groupe, après avoir été 30 ans sans en jouer.

Le Phénix band a été formé il y a deux ans.  On le voit livrer ses succès classiques rock des années 60, 70 et 80 dans les mariages et des événements corporatifs. Le groupe s’est récemment impliqué dans un gala d’humour avec, entre autres, Philippe Bond et Jean-Claude Gélinas au profit de la sclérose en plaques.

De Zeus à Phénix band

Avec la formation de leur groupe, les musiciens Martin Filion et Stéphane Gaudet se retrouvaient sur scène, après une absence de 30 ans. Dans leur jeune vingtaine, avec Charles Cloutier et Claudey Scarpino, ils composaient un groupe, Zeus, spécialisé dans les airs rétro des années 50 et 60. Zeus montait sur la scène de différents bars de La Tuque pour entonner les succès des Beatles, des Beach Boys, d’Elvis Presley et de combien d’autres icônes de cette période dorée de la musique.

C’est lorsqu’il a croisé, par hasard, Martin Filion dans un restaurant de Trois-Rivières que l’idée a surgi de former un groupe à nouveau. Ils ont ensuite recruté les deux autres membres avec lesquels la chimie est excellente, ce qui paraît beaucoup sur la scène.

En deuxième partie, à 21h, ABBA Revisited, rendra hommage au groupe suédois en interprétant ses meilleurs succès. Gageons qu’il y aura beaucoup de monde, jeudi.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des