L’Orchestre de jeux vidéo au Complexe culturel

Michel Scarpino
mscarpino@icimedias.ca

L’Orchestre de jeux vidéo au Complexe culturel
L'Orchestre des jeux vidéo. (Photo : Vincent Mesure)

MUSIQUE. La salle Vincent-Spain du Complexe culturel Félix-Leclerc accueillera L’Orchestre de Jeux vidéo le samedi 28 mai à 20 h.

Dans une formule innovatrice, on entendra l’orchestre livrer non pas des airs classiques, mais des thèmes et des musiques qu’on entend dans des jeux vidéo.

Imaginez l’air de Mario Bros que vous entendiez en jouant sur votre vieille console de jeu, reprise par un orchestre de 60 musiciens.

« On reprend des musiques de jeux vidéo, nos musiciens réarrangent le tout pour qu’on puisse les jouer avec des instruments classiques », affirme Ludovic Lavallade, membre de l’Orchestre.

Le son promet d’être très riche avec autant de musiciens sur la scène. On aura droit à des sections à vent, cuivres, percussions, en plus de violoncelles et une guitare basse.

Comment réagissent les spectateurs qui entendent cette prestation? « C’est vraiment très impressionnant. Ce n’est pas comme un concert classique habituel, on touche à un public assez jeune, ça applaudit fort, ça rit, des fois. On a toujours des réactions pendant qu’on joue, car il y a des petits clins d’œil à certaines façons de jouer au jeu vidéo », ajoute M. Lavallade.

Dans sa formule innovatrice, l’orchestre ne se contente pas de faire la chanson-thème des jeux vidéo, mais vous pourrez aussi entendre la musique pendant qu’on joue au jeu vidéo : « Ceux qui écrivent nos musiques sont aussi des joueurs de jeux vidéo. Généralement, ils connaissent les moments où la musique joue un grand rôle pendant qu’on joue »

Dirigé par le chef d’orchestre Jonathan Dagenais, l’orchestre ratisse large dans les thèmes qu’il rend sur scène. On entendra les musiciens présenter des jeux récents comme des plus anciens pour les nostalgiques. « On joue beaucoup de pièces de jeux vidéo qui appartiennent à la NES, la Super NES, Nintendo 64. À partir des années 2000, les jeux vidéo se sont séparés en plein de consoles, il y a plus de plus en plus de jeux », détaille-t-il.

Le groupe, qui existe depuis 12 ans, joue principalement à Montréal et présente quelques concerts par année à Québec. Bien se produire aussi en région. « Le but principal de l’orchestre, on est un « obnl », c’est vraiment  de donner l’intérêt à des jeunes de jouer de la musique et de se dire que la musique, c’est cool. On joue aussi des choses qui sont récentes », ajoute Ludovic Lavallade.

Il évoque que dans un concert de musique classique, la moyenne d’âge se situe autour de 50 ans alors que l’Orchestre des jeux vidéo rallie des gens autour de 25 à 30 ans : « Si ça donne la vocation à un ou deux jeunes qui viennent nous écouter, on aura gagné notre soirée ».

 « L’Orchestre de Jeux vidéo joint tous les publics : les amateurs de musique classique, d’orchestre et d’harmonie – et il y en a beaucoup à La Tuque – ainsi que les amateurs de jeux vidéo, explique Marie Pierre Mailhot, directrice générale et artistique du Complexe culturel. Tout le monde y trouve son compte et c’est étonnant à quel point on peut connaître ces chansons qui sont des classiques de Mario, Zelda et Final Fantasy ».

Puisque les coûts de production et de déplacement d’un orchestre de 60 musiciens sont élevés, on a compté sur la contribution du Ministère de la Culture et des communications du Québec et de Ville de La Tuque.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires