La course des tuques: le film idéal du temps des Fêtes

La course des tuques: le film idéal du temps des Fêtes

CINÉMA. La suite de La guerre des tuques – version animée – s’est installée dans nos cinémas le 7 décembre. Voilà une sortie familiale qui fera le bonheur des tous petits… et des plus grands!

Alors que François les Lunettes et son équipe ont remporté les cinq premières éditions de la «Course de Turboluge» annuelle, voilà que le nouveau venu du village, Zac, s’invite à la compétition. Et il viendra jouer les trouble-fêtes…

Avec l’aide de ses amis, François sera en mesure de prouver que Zac, aidé de sa cousine Charlie, ont triché lors de la course, ce qui entraînera une course revanche avec un très gros pari en jeu. Une course revanche où tous les coups seront permis…

Évidemment, vous comprendrez pourquoi l’ami Zac est plutôt mesquin et isolé, tandis que Charlie sera de plus en plus adulée par ses pairs ce qui fera pencher son cœur du bon côté de balance.

Sophie, Pierre, Chabot, les jumeaux et Denis Blanchette, de Victoriaville, notamment, sont tous de retour dans cette nouvelle aventure. Et que dire d’un nouveau chien de compagnie que vous pourrez découvrir à travers cette histoire. Mais au final, vous retiendrez que «La caboche bat toujours les tous croches».

Encore une fois, le scénario vient raviver le cœur d’enfant de tous parents, car oui, vous y revivrez une partie de votre enfance, joues rougies et luge à la main. Sourires, fous rires et amourettes sont au rendez-vous. Rassurez-vous, il n’y a pas de temps mort pendant 90 minutes.

Au passage, vous reconnaîtrez les voix d’Hélène Bourgeois Leclerc, Gildor Roy, Sophie Cadieux, Mariloup Wolfe, Anne Casabonne, Catherine Trudeau, Ludivine Reding et Medhi Bousaidan, entre autres. C’est Benoit Godbout, qui avait travaillé sur la Guerre des Tuques (version animée), qui s’occupe de la réalisation. Marie-Claude Beauchamp est quant à elle de retour à la production, elle qui s’était occupée de la Guerre des Tuques (version animée) et la série Les mini-tuques, présentée à Télétoon.

«Il n’y avait que deux nouveaux personnages et j’ai auditionné pour le rôle», a commenté Ludivine Reding, qui jouait le rôle principal de Fanny Couture dans le succès provincial La Fugueuse. «Je fais du doublage depuis que j’ai 8 ans, alors j’étais très confortable avec tout ce qui était de la technique du doublage. Bon, ça ne veut rien dire non plus, car Medhi (Bousaidan) n’avait pas d’expérience en doublage et il a été pris. C’était vraiment différent de mon doublage habituel. Avec Benoit (Godbout), c’était vraiment un travail de création à travers le nouveau personnage.»

«Je dirais aux gens d’aller voir ça en famille! C’est autant une belle sortie pour les enfants que pour les parents. C’est un feel good movie. Ce qui est cool aussi, c’est qu’il n’y a aucune technologie dans ce film-là, alors ça nous rend un peu nostalgiques de cette époque où lorsqu’on s’ennuyait, on laissait place à notre imagination et on se créait des histoires et des défis. Ce film-là va donner le goût d’aller jouer dehors.»

C’est la chanteuse Alexe Gaudreault, candidate de La Voix 2013, qui s’assure de la voix de Charlie lorsque celle-ci se découvre une passion pour le chant. «C’était une première de mon côté et ça s’est bien passé. L’équipe était cool et relaxe. Jamais on ne m’a obligé de chanter de telle ou telle façon. On m’a demandé que ce soit joyeux! Ils savaient que ma voix ressemblait à celle de Ludivine (Reding). J’ai tellement trouvé ça le fun, que j’aimerais ça en refaire!», témoigne-t-elle.

«On entend des chansons tout au long du film, mais Charlie est la seule à chanter dans le film. On voit la naissance de son envie de chanter et la naissance de sa passion. C’est beau de la voir s’épanouir là-dedans et c’est une belle évolution dans le personnage. Le chant vient donner de la prestance à ce personnage-là.»

Voilà une sortie en famille que vous ne regretterez pas!

Poster un Commentaire

avatar