Jeudis centre-ville : une programmation pour tous les goûts

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Jeudis centre-ville : une programmation pour tous les goûts
Dans l’ordre habituel, on reconnaît Caroline Bérubé, mairesse suppléante de Ville de La Tuque, Patrice Arvisais, superviseur aux événements et Estelle Paulhus, directrice du service des loisirs et de la culture. (Photo : Michel Scarpino)

SPECTACLES. La programmation de la cuvée 2019 des Jeudis centre-ville, du 4 juillet au 8 août, a été dévoilée par le Service de loisirs et de la culture de Ville de La Tuque. La série de six spectacles veut répondre aux goûts de toutes les générations.

Country, rock, DJ, soul, R&B, musique des Premières nations, disco, tout y passe, sur la scène Hydro-Québec, située au coin des rues Commerciale et Saint-Joseph. «Cette année, les premières parties vont être composées de gens provenant de La Tuque, des anciens Latuquois, également des gens qui viennent de la Mauricie et des Bois-Francs», annonce d’entrée de jeu Patrice Arvisais, superviseur aux événements et aux équipements au Service du loisir et de la culture de Ville de La Tuque

L’événement débutera le jeudi 4 juillet. C’est au groupe local Trafiq Country que reviendra l’honneur de briser la glace pour la première partie. La soirée à saveur country rock se poursuivra avec Mak & Ro.

Parmi les têtes d’affiche, il y aura Luc de Larochellière, le 11 juillet, qui viendra présenter la reprise de son spectacle d’il y a 30 ans, à l’époque de l’album Amère America, qui avait lancé sa carrière. Les musiciens d’origine seront avec lui. «C’est un grand bond en arrière que je fais avec vous, juste pour le plaisir», a-t-il dit lors d’une vidéo présentée lors de la conférence de presse. Les Premières nations n’ont pas été oubliées. Cette même soirée, on verra Scott Pien Picard, un artiste Innu qui sera accompagné des frères Boivin qui sont Atikamekw, en première partie de Luc de Larochellière.

Le 18 juillet, en première partie, le groupe The Phoenix Band, formé d’anciens Latuquois, montera sur scène. Le groupe fera assurément danser les gens devant la scène. Puis, les amateurs de musique des années 70 et 80 pourront vibrer au son du groupe ABBA Revisited. On dit que cet hommage mystifiera les plus grands fans par son réalisme. Tout y est, même les costumes.

DJ Montana assurera la première partie de la soirée du 25 juillet. Puis, le groupe The Vinyls emmènera les festivaliers dans un univers de musique pop, rock, soul et R&B des années 70, 80 et 90.

Vous êtes fan de Kiss et de leurs légendaires costumes ? Kissed offrira les meilleurs succès du groupe le 1er août. Évidemment, les membres du groupe seront costumés et maquillés comme il se doit. En première partie : le duo originaire Brothers and Sun, de Victoriaville, qui connaît beaucoup de succès dans les festivals.

Finalement, la programmation de cette 9e édition des Jeudis centre-ville se terminera le 8 août avec la présentation du spectacle Canadian Rock Story, une revue musicale de l’histoire du rock « Made in Canada », en anglais et en français. On entendra, entre autres, des succès des groupes les Guess Who, Loverboy, Bryan Adams, Leonard Cohen, Honeymoon Suite, Steppenwolf, Céline Dion, Offenbach, Claude Dubois, Michel Pagliaro. Sur scène, les interprètes Jean Ravel et Élysabeth Diaga, animeront cette soirée, avec leurs cinq musiciens. La première partie sera assurée par Gil Poitras du duo The Singing Pianos qui a remporté beaucoup de succès lors de la dernière Soirée Cœur & Passion. On annonce une soirée musicale mémorable pour clôturer la programmation.

Les Jeudis : plus pertinents que jamais

Chaque année, la Ville évalue que les Jeudis centre-ville attirent entre 18 000 et 20 000 spectateurs pendant l’été, soit une moyenne de 3 000 personnes par spectacle. «Jusqu’à maintenant, nous avons accueilli 150 000 personnes au centre-ville. Lors du dernier sondage, 97 % des gens avaient déjà assisté à un spectacle des Jeudis centre-ville. On sent qu’il y a une appropriation de ce projet», fait fièrement savoir Estelle Paulhus, directrice du service des loisirs de Ville de La Tuque.

Les spectacles auront lieu, beau temps mauvais temps. En cas d’orage, le spectacle sera retardé quelques minutes, puis reprendra dès que la météo le permettra.

«C’est un événement culturel exceptionnel qui nous permet de se rassembler au centre-ville, de faire rayonner La Tuque au-delà de ses frontières et de démontrer notre fierté comme communauté. Nous sommes très fiers de pouvoir compter sur un événement comme celui-là. Merci aux partenaires financiers, aux bénévoles et au personnel de la municipalité qui assurent le succès des Jeudis centre-ville année après année», a entre autres lancé Caroline Bérubé, conseillère municipale et mairesse suppléante de La Tuque.

Pour sa part, Estelle Paulhus faisait remarquer que la formule est loin de s’essouffler, même après 9 ans. «Des gens nous demandent comment on choisit notre programmation. C’est sur qu’on la veut éclectique, qu’il y en ait pour tous les goûts. C’est important pour nous, car on s’adresse à toute la population. Mais aussi, on écoute ce que les gens souhaitent avoir. On souhaite des spectacles de qualité, mais aussi offrir des découvertes», a-t-elle mentionné.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des