Concert bénéfice pour l’orgue de l’église Saint-Zéphirin

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Concert bénéfice pour l’orgue de l’église Saint-Zéphirin
Une photo prise l'année dernière, qui nous montre, à l’avant, l’organiste Denis Alain Dion, la responsable de la chorale de l’église Saint-Zéphirin, Suzanne Brochu, puis, à l’arrière, les membres de la chorale de l’église Saint-Zéphirin. (Photo : Archives)

MUSIQUE.  Comme c’est devenu la tradition depuis quelques années, un concert sera présenté en l’église Saint-Zéphirin dans le but de financer la restauration de l’orgue Casavant de cette église le dimanche 22 septembre à 14h.

Il s’agira du quatrième concert d’orgue annuel pour cette cause. On espère accueillir 500 personnes dans l’église à cette occasion.

Jusqu’à maintenant, 25 000 $ ont été amassés par différents événements pour la cause. L’objectif est d’aller chercher 60 000 $. Le conseil du Patrimoine religieux, une fois son travail d’analyse complété, pourrait offrir une aide financière correspondant à 70 % de la facture. Le reste doit être trouvé dans la communauté.

«On va faire des concerts bénéfice tant qu’on n’aura pas la restauration de l’orgue», se promet André Dompierre.

7 des 52 jeux de l’orgue sont muets. Une fois restauré, l’orgue pourrait recevoir une multitude d’événements musicaux, dont le concours des orgues du Canada, croit André Dompierre.

Un programme varié attend les spectateurs. Outre l’organiste Denis Alain Dion, on entendra le trompettiste Denis Tremblay, la clarinettiste Angélica Morissette, Suzanne Brochu au violon, en plus de la chorale de l’église Saint-Zéphirin qui interprétera cinq ou six pièces. Avec trois pièces qui leur seront dédiées, un hommage sera rendu aux soldats de la deuxième guerre mondiale.

En entrevue à L’Écho de La Tuque M. Dion a déjà dit que l’orgue de Saint-Zéphirin est «le plus intéressant de toute la Mauricie».

Le coût d’entrée sera de 20$ pour les adultes et 10$ pour les étudiants. Les gens qui feront aussi des dons sur place pourront recevoir un reçu d’impôt.

Authentique Casavant, le majestueux instrument de 4 230 tuyaux a été acquis dans les années 60, au coût de 59 000 $. Si on avait à en faire l’acquisition en dollars d’aujourd’hui, la facture serait de 1,5M$. André Dompierre a raconté que l’orgue est dédié à la mémoire des soldats décédés dans les deux conflits mondiaux. En toile de fond, il y a la pérennité de l’église un élément qui pourrait faciliter l’obtention de subvention pour la rénovation de l’orgue.

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des