Chanter sur Facebook pour semer du bonheur

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Chanter sur Facebook pour semer du bonheur
Jean-François Tremblay (Photo : Michel Scarpino )

MUSIQUE. Musicien depuis toujours Jean-François Tremblay transmet sa passion d’une façon on ne peut plus rassembleuse, ces jours-ci. Particulièrement en cette période plus difficile.

Depuis quelques semaines, il égaie les soirées des gens confinés, assis sur son divan, avec sa guitare, pigeant dans son répertoire et parmi les demandes spéciales que ses auditeurs lui envoient.

Vous direz : il y a beaucoup de gens qui font des prestations en direct sur Facebook. Sauf que Jean-François Tremblay les réalise à partir de son salon, spécifiquement pour les gens de La Tuque.

«C’est une amie qui m’a donné l’idée, mais j’hésitais au début. Je ne pensais pas que ça aurait autant d’impact», confie-t-il d’emblée.

Il pense avoir passé deux heures à répondre aux commentaires et aux suggestions des gens, la première semaine. Cette forte rétroaction l’a convaincu de revenir à la charge la semaine suivante et les autres ensuite. Chaque fois, il interprète une quinzaine de chansons.

«Je me suis demandé quelle sorte de formule je ferais bien. C’est là qu’est venue l’idée des demandes spéciales. J’aime jouer de la musique pour les gens et des chansons que les gens connaissent», affirme celui qui prend le temps de parler à son public. Il se fait un plaisir de saluer les gens qui lui demandent des chansons et les leur dédie.

Une interaction qui fait du bien

Simultanément, entre 150 et 250 personnes répondent présentes à son rendez-vous hebdomadaire, à des jours aléatoires. Plusieurs vont le voir en différé aussi. Ce qui fait qu’il peut compter jusqu’à 2000 vues pour une seule prestation. Un partage sur le groupe «Flash tes lumières» de Facebook a été visionné jusqu’à 17 000 fois.

Quand les gens disent : tu m’as fait du bien, je vis une période difficile, merci d’être là; c’est ma paie

Jean-François Tremblay

Paul Piché, Beau Dommage, la Chicane, 2Frères, Kenny Rogers, Garth Brooks, Brad Paisley, Pink Floyd, amenez-en des succès que les gens peuvent fredonner avec lui.

Jean-François Tremblay a installé à un adaptateur sur sa télé, ce qui lui permet de voir en direct l’interaction des gens. Les internautes se saluent entre eux et prennent même de leurs nouvelles : «Ça rassemble les gens. Ça fait qu’on est un peu tout le monde ensemble, même chacun chez soi. Ça apporte du bonheur», apprécie-t-il.

Voir cette interaction fait du bien aussi au chanteur : «J’ai toujours trippé quand les gens chantent avec moi. Je sens que la connexion se fait, que je rejoins les gens». Il se fait aussi plaisir en invitant parfois son fils à chanter quelques chansons avec lui.

Ce travailleur de la construction a joué dans plusieurs festivals, aux Jeudis centre-ville, au Festival de chasse, avec ses collègues du groupe Traffiq.

Tout récemment, des amis lui ont remis une grande carte qu’ils ont signée et ont fait une collecte d’argent afin de le remercier pour ses prestations qu’il offre tout à fait gratuitement. Reconnaissant, il insiste toutefois : il tient d’abord à chanter pour semer du bonheur et du réconfort.

Tant qu’il y aura une demande, il entend continuer à gratter sa guitare en direct.

Seul dans son salon, il ne peut pas entendre les applaudissements. Par contre, les «j’aime» et toutes les réactions sonnent comme si c’en était, pour lui.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lynda Tremblay
Lynda Tremblay
1 année

Pas juste les gens de La Tuque qui suivent le beau Jean-François, toute sa famille à travers le Québec (Saguenay, Valleyfield, Lavaltrie, Joliette ect.) et même des amis présentement en Allemagne. Tous apprécions énormément ces prestations remplies d’Amour 😉

Sandy
Sandy
1 année

C’est tellement généreux de ta part de nous partager c beaux moments . Nous du lac kenogami au Saguenay. Merci