Tchin tchin à la nouvelle année !

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Tchin tchin à la nouvelle année !
Les organisatrices de la soirée Tchin tchin de la CCIHSM : Joanie Fortin, Karine Rochette, Marie-Eve Raymond et Jade Leclerc.

CHAMBRE. La Chambre de commerce et d’industrie du Haut-St-Maurice (CCIHSM) a invité ses membres à sa soirée Tchin Tchin, qui, comme le veut la tradition, salue le retour après le congé des Fêtes. Une centaine de membres de l’organisme ont participé pour l’occasion à cette soirée de réseautage, sous la thématique du bal masqué. Pour Karine Rochette, directrice générale, c’est une belle occasion de lever le voile sur la deuxième partie de la programmation de la CCIHSM, soit celle qui se poursuivra jusqu’au mois de mai. «Nous y allons biannuellement pour les calendriers d’activité, afin de suivre les besoins de nos membres», explique Mme Rochette. De cette manière, l’organisme pense être en mesure d’identifier des activités adaptées aux enjeux que ses membres expriment en cours de route. La CCIHSM offre maintenant ses formations sous forme de webinaire, de 8h à 9h30. «Les gens manquent de temps pour sortir de leur entreprise, ils ont moins de monde au bureau ou veulent être capables de répondre à une urgence. Le webinaire est parfait pour ça», considère-t-elle. Google Ads, prise de notes et rédiger un procès-verbal ainsi que rédiger des courriels professionnels, voilà autant de sujets qui seront explorés lors de ces informations. Le déjeuner de présentation du Salon des commerçants et des artisans sera présenté le mercredi 30 janvier, à Place du Parc. «On invite les entrepreneurs à être sur place, parce qu’on donnera toutes les informations et parce que dès 9h, on commencera les réservations pour les kiosques. Premier arrivé, premier servi», indique Mme Rochette. En 2017, on estime que 3500 personnes avaient franchi les tourniquets du Colisée municipal à cette occasion. 70 exposants avaient présenté leurs produits et services à la population. Le Salon sera présenté les samedi et dimanche 4 et 5 mai au colisée Denis-Morel. «En nouveauté cette année, on aura un coin nature, les pourvoiries vont être très présentes. Plus d’une dizaine ont déjà manifesté leur intérêt », poursuit Karine Rochette. Il n’y aura plus de chapiteau extérieur, mais on a optimisé l’espace, pour arriver à gagner 4 espaces supplémentaires pour des kisoques. 96 espaces seront disponibles. «Il n’y a plus d’aire centrale pour l’animation, ça va se passer dans chacun des kiosques». Les visites chez les membres vont se poursuivre : la première se fera à la clinique vétérinaire Méliblack le 30 janvier. Le colloque des ressources humaines promet aux employeurs un excellent investissement de leur journée, le 13 février. Des conférenciers de renom viendront donner des idées aux gens d’affaires, dans le but de trouver des solutions pour attirer la main-d’oeuvre. Non seulement les gens d’affaires de la Haute-Mauricie peuvent s’inscrire, mais aussi les membres des autres Chambres de commerce de la Mauricie. «La soirée des femmes d’affaires (le 28 février) sera réinventée cette année sous forme de salon VIP de la femme. Une belle nouveauté», annonce également Karine Rochette. Le 13 mars, la CCIHSM recevra le président-directeur général de la Fédération des Chambres de commerce du Québec, Stéphane Forget, lors d’un dîner-conférence. Il en profitera pour visiter quelques entreprises de la région. Le 27 mars, sera présentée à nouveau une activité qui avait connu un bon succès l’année dernière : le souper tournant. «J’interpelle chez nos membres des professionnels, par exemple des notaires, avocats, comptables. Ça peut même être un entrepreneur. L’an dernier, Alain Garceau, avec 24 ans, à son actif était venu parler de son expérience, les hauts et des bas. Ça a été hyper intéressant», souligne Karine Rochette. Au cours d’un souper, les entrepreneurs s’adressent à des auditoires restreints de cinq personnes, pendant 15 minutes et les participants ont l’occasion de poser leurs questions. Le 15 avril, sera présenté le deuxième rendez-vous de l’emploi, dans les deux salles du Complexe culturel Félix-Leclerc. On sait que l’an dernier, 22 entreprises avaient érigé un kiosque dans le but de rencontrer d’éventuels candidats. Les résultats ont été tangibles : «Les 22 ont reçu une dizaine de CV chacun, une fois le tri fait. Ils ont embauché en moyenne deux personnes chaque. Pour moi, ç’a été un succès boeuf et je m’attends à accueillir encore plus d’entreprises cette année».

Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des