Nouveau véhicule pour la centrale de sécurité alimentaire

Photo de Michel Scarpino
Par Michel Scarpino
Nouveau véhicule pour la centrale de sécurité alimentaire
On voit Louise Armstrong, Nathalie Arpin, Charlene Bolger, Patricia St-Arnaud, Guy Laliberté et Martine Caron devant le nouveau camion. (Photo : Michel Scarpino)

SOLIDARITÉ. La concertation en sécurité alimentaire de La Tuque a fait l’acquisition d’un véhicule pour la collecte des denrées dans le cadre du Programme de récupération dans les supermarchés (PRS) et auprès de Moisson Mauricie / Centre-du-Québec.

La générosité de trois partenaires de la Centrale alimentaire La Tuque a permis l’acquisition du véhicule. La Fondation Jacques Francoeur, le Service de développement économique et forestier de Ville La Tuque et le concessionnaire véhicule Le Prix du Gros ont, tous les trois, contribué au projet d’acquisition du Ram ProMaster City 2015. On évalue la contribution de ces trois organismes à 30 000 $.

La concertation en sécurité alimentaire regroupe 10 organismes qui ont comme objectif d’assurer une offre alimentaire aux gens dans le besoin. Depuis juin, elle effectue la cueillette de denrée alimentaire et en permet la distribution aux utilisateurs chaque deux semaines.

Depuis le début des opérations le 19 juin, jusqu’à la fin décembre, la Centrale alimentaire a recueilli 13 900 kg de denrées chez les épiciers participants. Pour elle a effectué 13 distributions aux utilisateurs, avec une moyenne de 77 familles aux distributions représentant 88 adultes et 30 enfants.

On accueille près de 80 bénévoles pour la collecte, le tri et la distribution des aliments.

Plusieurs organismes locaux s’y impliquent

Le comité de défense des droits sociaux effectue la promotion de ses activités lors des distributions. La Coop Etc a recueilli des denrées avec son camion et distribué des couvertures et de la literie aux utilisateurs. On a vu les enfants du CPE la clé des champs offrir des galettes aux personnes lors de deux distributions. Ils ont aussi amassé des denrées non périssables. Quant à elle, l’École forestière de La Tuque permet aux élèves qui manquent des cours de reprendre les heures en faisant du bénévolat à la centrale alimentaire. Les Guignolée a pris des inscriptions directement à la Centrale alimentaire lors des distributions, alors que l’école La Tuque High School, via sa brigade culinaire, a préparé et donné des lasagnes. La Ressource Parent-Ailes a effectué la préparation de collations pour divers événements et finalement les Travailleurs de rue La Tuque un fournil de l’aide lors des distributions.

«Le bon fonctionnement de la Centrale alimentaire La Tuque passe par la mise en place d’un système efficace.  L’acquisition du véhicule est un élément clé de ce système.  Le recrutement et l’encadrement des bénévoles sont grandement simplifiés par la disponibilité et l’utilisation de la fourgonnette lors des cueillettes en épicerie ou chez Moisson Mauricie / Centre-du-Québec», mentionne Patricia St-Arnaud, superviseure de la Centrale alimentaire La Tuque.

La Centrale alimentaire La Tuque est en opération depuis le 19 juin 2018 au 803, rue Castelneau à raison de trois jours par semaine, les mardis, mercredis et jeudis.  Pour de l’aide alimentaire ou pour faire un don de denrées, on appelle à 819 680-2124.

Les dix organismes membres de la concertation en sécurité alimentaire

  • Carrefour d’action bénévole du Haut-Saint-Maurice qui est le fiduciaire
  • Centre de bénévolat
  • Comité de la Guignolée
  • Groupe d’entraide Facile d’Accès
  • Centre d’amitié Autochtone de La Tuque
  • Carrefour Emploi Haut-Saint-Maurice
  • Comité de défenses des droits sociaux
  • Travailleurs de rue La Tuque
  • Ressource Parent-Ailes
  • La Tuque en forme et en santé
Partager cet article

COMMENTEZ L'ARTICLE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des