Festival de chasse : mission accomplie !

Festival de chasse : mission accomplie !

Le président du Festival, Mario Lebel et le détenteur du plus gros panache, Sylvain Beauchemin de la Gaspésie, venu présenter un trophée de 67 1/2 pouces

Crédit photo : Michel Scarpino

Le Festival de chasse du Haut-St-Maurice a pris fin, samedi après une semaine d’activités sous la tente du chasseur.

Le président, Mario Lebel est satisfait de la réponse de la population ainsi que du travail des bénévoles, à qui il attribue une note de A+.

Toute la semaine, les déjeuners ont attiré en moyenne tout près de 2000 placoteux. La messe du chasseur et le dîner des aînés, réalisé avec la complicité du club Lions, ont été un succès.

« Le Salon des vins, on savait que ce serait un peu plus difficile cette année, compte tenu du changement au niveau du personnel de la SAQ », a dit Mario Lebel.
Trois semaines avant l’événement, le nouveau directeur a multiplié les contacts pour mettre le salon en branle, ce qui a quand même permis de vendre un peu plus de 200 billets, même si on n’a pas tenu le salon prestige cette année.

La grande surprise aura été le bingo du festival, mercredi, avec 607 personnes présentes.
L’activité sera assurément appelée à revenir l’année prochaine.   «Ça a bien été parce que Jenifer Olsen et son équipe sont vraiment des professionnels, ils savent où ils s’en vont», a remarqué le président du Festival de chasse.

Jeudi, près de 900 steaks ont été servis lors du souper des Forestiers, à l’occasion de la soirée qui mettait également en vedette les groupes Lendemain de veille et LBA Band.
Vendredi, le salon des chasseurs mettait également en vedette le concours d’appel à l’orignal, une activité appelée à prendre une envergure provinciale, avec la complicité du partenaire Chassomaniak. Des gagnants de la tournée de concours d’appel à l’orignal Chassomaniak pourraient être invités à se mesurer les uns aux autres à La Tuque pour une présentation provinciale avec des bons prix.
M. Lebel pense qu’avec des bourses intéressantes, on verra beaucoup de participants de l’extérieur appeler l’orignal au concours du Festival.
« Ça devrait attirer du monde pour le concours d’appel à l’orignal et tant qu’à y être, pour la journée du samedi également », prévoit M. Lebel.

Le comité organisateur du Festival de chasse s’est donné comme objectif de faire connaître l’événement au-delà des frontières de la région de La Tuque. Le fait qu’un chasseur de Gaspé, Sylvain Beauchemin, vienne enregistrer un trophée de 67 1/2 pouces lors du mesurage des panaches s’inscrit bien dans cette volonté.

Environ 150 bêtes  ont été enregistrées lors du mesurage des panaches, samedi, ce qui en fait une bonne année aux dires du président, compte tenu que 2018 est une année restrictive.
De 13 h à 15h30, l’achalandage a été sans arrêt pour les deux équipes de mesureurs devant la Brass7 du coin. Simultanément, était présenté un concours de bûcherons. Le public s’est fait nombreux pour assister à l’une ou l’autre de ces deux activités.
Selon Mario Lebel les retombées économiques sont tangibles : il dit avoir constaté un bon achalandage dans les restaurants le samedi soir, avant la soirée de clôture.

La soirée de clôture du samedi a été un succès, même si de l’avis du président, l’achalandage a quand même été plus tranquille que celle du jeudi.
« Ça été une bonne soirée mais les gens ont veillé un peu moins tard, note le président.  C’est une autre clientèle, samedi il y a beaucoup de chasseurs de l’extérieur et des jeunes aussi. Il y a des gens qui étaient là le jeudi, qui sont venus aussi le samedi, mais c’est un autre type de clientèle». Dans le post-mortem effectué chaque année au terme du Festival, on verra si des ajustements doivent être apportés. « Il faut toujours de questionner, surtout pas se dire : on garde la même recette ».

Sans que tous les chiffres soient définitifs, il pense que 4000 personnes se sont procuré leur billet du Festival. On a vendu des billets journaliers en grande quantité.

The Singing pianos en spectacle.
The Singing pianos en spectacle.
Sylvain Beauchemin a présenté un panache de 67 1/2 pouces, fruit d’une expédition de chasse en Gaspésie. Comme quoi le Festival attire des chasseurs de partout.
Philippe Boulianne, Michel Pronovost et André Mercier du FM 97,1 diffusaient en direct pour en donner tous les détails

Le concours de bucherons
Le mesurage des panaches.
Les gens de West Rock ont servi le déjeuner du samedi matin.
Les exposants présentaient leurs produits et services lors de la soirée des chasseurs.

Les représentants de Chassomaniak au Salon des chasseurs.


L’Association des trappeurs était présente au Salon des chasseurs.

Poster un Commentaire

avatar