Une famille animée par le bénévolat et les voyages

Une famille animée par le bénévolat et les voyages

À l’arrière, on voit Jean-Christophe et Alexandra Mathieu, à l’avant, Sylvie St-Laurent et Serge Mathieu.

Crédit photo : Michel Scarpino

FAMILLE.  À La Tuque, la famille Mathieu est tout, sauf sédentaire. Tant les parents, Serge Mathieu et Sylvie St-Laurent, que les enfants, Alexandra et Jean-Christophe sont animés tant par le goût des voyages que celui de servir la collectivité. Chacun à sa manière.

Et encore : les enfants, aujourd’hui jeunes adultes, ont voyagé encore plus loin que leurs parents.

À 18 ans, Jean-Christophe quitte, fin seul, pour Hong Kong. Ce membre de l’Escadron 646 des cadets de l’air avait a été choisi comme représentant du Canada dans un échange culturel de deux semaines visant avant tout l’immersion et la découverte des coutumes du pays qui les reçoit.

Du 20 au 27 mai, il se rendra à Houston, visiter la Nasa, dans le cadre de ses études collégiales en Technologie du génie physique.

Un an plus tôt, il pilotait des petits avions, comptant parmi les premiers de son âge à y parvenir.

Les parents les ont toujours encouragés, même poussés à aller au bout de leurs rêves.

«Mais le plus stressant, c’est Alexandra, se souvient Serge Mathieu. À 12 ans, elle s’est rendue à Winnipeg, toute seule, pour représenter le Québec dans un forum jeunesse de Canards Illimités». Certes, un agent de bord l’avait prise en charge,  mais ce fut tout un baptême de l’air pour celle qui a peur des avions.

Par la suite, elle est allée deux fois en Afrique, au Sénégal et au Bénin, pour des voyages d’échange et de coopération, puis en Italie toute seule, où elle a visité une amie d’école qui était venue passer une année à La Tuque High School.

Instructeur en premiers soins, Serge Mathieu, qui est enseignant à l’École forestière de La Tuque, donne occasionnellement de la formation en premiers soins dans des communautés Cries de la Baie-James. Son épouse, originaire du Nouveau-Brunswick, a également beaucoup voyagé.

La famille n’a pas toujours volé séparément : il leur arrive quelquefois de passer du bon temps sur les plages de Cuba.

Le bénévolat

La cause de l’environnement tient à cœur aux Mathieu. La liste d’implications serait longue à relater, mais le père, Serge, a été reconnu au niveau provincial pour son quart de siècle de bénévolat pour Canards Illimités. Il compte parmi ceux qui ont mis sur pied la cellule de La Tuque de l’organisme. Les Ailes vertes, la Croix Rouge sont des causes qui ont aussi tenu à cœur à ce Nicolétain d’origine.

«C’est inné chez nous de nous impliquer. On fait beaucoup de bénévolat, beaucoup de culturel», confie Sylvie St-Laurent, qui avait joint le mouvement scout dans sa jeunesse.

Alexandra et Jean Christophe Mathieu se sont impliqués à Canards illimités ainsi que dans les Cadets de l’air, avec une bonne feuille de route.

Leur implication a été reconnue. En 2009, Alexandra Mathieu remporte le prix jeune bénévole du CACHSM; en 2014, le gala Jeune relève reconnaît son frère Jean-Christophe comme grand bénévole de l’année parmi ses pairs.

Plus récemment, Serge Mathieu, parrain de la formation Héros en 30 à La Tuque a formé avec, des bénévoles, plus de 1 200 personnes sur l’utilisation d’un défibrillateur externe automatisé. Un défi qu’a relevé avec lui sa fille Alexandra.

En hiver, tous deux sont aussi patrouilleurs bénévoles à la station de ski de La Tuque.

Poster un Commentaire

avatar