Ça s’est passé à La Tuque

Ça s’est passé à La Tuque

Crédit photo : Archives

Octobre 1988

PFCP procède à l’installation de 2 précipitateurs électrostatiques qui auront comme effet de réduite l’émission de particules de carbonate de calcium en remplaçant les laveurs à gaz.

Gaston Hamel devient le nouveau commissaire industriel du CDHM.

La Chorale Brise du Nord a déjà 20 ans. Les membres de l’exécutif sont : Micheline Corriveau, Marc-André Fortin, Antonin Bacon, Louise Bolduc, directrice musicale, Denise Baron, Denis Vachon, Alexandre Lachance et Céline Nantel Lebel.

Le thermomètre explose dans le Fonds Pépin-Bouchard. Il atteint 13 100$ alors que l’objectif était de 10 000$.

La Chambre de Commerce est contre le projet de la voie de contournement.

Adélard Langlais remporte la médaille de bronze au mérite forestier ainsi que l’Ordre du mérite forestier accompagné d’une bourse de 10 000$.

Gilles Poirier ouvre son salon funéraire sur la rue Joffre.

Novembre 1988

Le Canadien National subit 2 bris majeurs sur sa ligne Montréal-Senneterre suite au tremblement de terre du 25 novembre.

La dette de la ville de La Tuque est de 6 350 000$.

Au pavillon Champagnat, pour le gâteau du Pauvre. Les étudiants lancent leur don en argent sur le plancher de l’Agora et les bénévoles ramassent le tout avec balais et pelles. Ils ont ramassé pour 1 500,00$ de monnaies.

Les canons à neige entrent en fonction au chalet de ski pour le plus grand bonheur des skieurs.

La Maison funéraire Perreault et Fils inc. célèbre ses 75 ans de présence à La Tuque.

L’AFEAS fête ses 50 ans. Alberta Cloutier en est membre depuis 50 ans. La présidente actuelle est Éva Mantha.

Le directeur de l’usine PFCP, Gilles Dontigny, conférencier devant les membres, souligne que le taux d’absentéisme chez les employés est trop élevé atteignant plus de 5% même s’il gratifie la productivité des travailleurs d’excellente!

Source : Société historique de La Tuque et du Haut-Saint-Maurice.

Poster un Commentaire

avatar