Ça s’est passé à La Tuque

Société historique de La Tuque et du Haut-Saint-Maurice
Ça s’est passé à La Tuque
La Tuque, vue du haut de la piste Gilles-Cournoyer du centre municipal de ski. (Photo : Michel Scarpino)

Septembre 1999

La Commission scolaire de l’Énergie demande au gouvernement le statu quo quant à la place de la religion dans les écoles.

Au Complexe Culturel, c’est Claudey Scarpino qui a été retenu comme directeur technique.

La Sûreté du Québec effectue une saisie de cannabis d’une valeur de 2,6 millions sur le territoire de La Croche.

Dans la location de son Centre administratif, la Commission scolaire de l’Énergie maintient qu’elle ne fait pas de concurrence déloyale.

Les élèves de Champagnat font une grève d’une journée pour protester contre la chaleur trop élevée pour suivre les cours dans des locaux surchauffés.

La 66e Classique internationale de Canots se prépare fébrilement à un autre succès. Les gagnants sont Serge Corbin et Normand Mainguy.

La mairesse du Lac Édouard, Denise Vaillancourt met sur pied une petite industrie pour coudre des vêtements pour enfants. La PME aura comme nom « De fil en aiguilles » et créera 9 emplois.

Le propriétaire du Windsor maintient qu’il n’est pas question de démolir cet immeuble

Réjean Huard donne une nouvelle horloge au conseil municipal. Cette horloge est à l’effigie de la Classique Internationale de canots.

Le nouveau tuyau de 44″ est en place au centre-ville. Il ne restera qu’une seule étape à faire.

À l’aéroport de La Tuque, les cours de pilotage sont de retour avec les instructeurs Yvon Pelletier et Philippe Letiecq.

Gaston Hamel souhaite que les trains arrêtent de siffler aux traverses en ville.

Le député Jean-Pierre Jolivet prend les choses en mains dans le dossier du Rang Sud-est de La Bostonnais. Le problème majeur demeure le transport lourd.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires